La fête de la laine

Les stands

Au centre une fileuse fait une démonstration de son art

Il faisait un soleil radieux et une température estivale lorsque nous sommes allées visiter la fête de la laine à Labastide Rouairoux  samedi dernier.

laine a carderQuelques tentes avaient été installées sur l’esplanade qui précède l’entrée du musée et abritaient les exposants. Naturellement il y avait tout ce qui concerne la fabrication de la laine: une fileuse tournait expertement son rouet au milieu de la place. Un tas de laine soigneusement nettoyée et cardée attendait de se transformer en fil. Pour avoir essayé de filer moi même – et avoir obtenu des résultats décevants je peux vous dire que la production d’un fil  fin et régulier demande beaucoup d’habileté.

La tisserande

Sous une tente, une tisserande faisait fonctionner un ancien métier à main (et à pédales).

peau et outilsUn autre exposant montrait des outils anciens dont une étonnante paire de bottes en métal.

pantouflesIl y avait aussi des vendeurs: toutes sortes de vêtements de laine tricotés ou tissés, une armée de pantoufles en  peau de mouton fourré qui avaient l’air si confortables qu’on avait envie de les enfiler tout de suite. Il y avait hélas beaucoup plus de pantoufles pour enfants que pour adultes…. mais quelle idée merveilleuse pour un cadeau de Noël.

Il y avait aussi des chevaux de laine multicolore, des coussins, des couettes, des écharpes….

laines-et-couettes

le-comité-daccueil-1024x633Le musée était ouvert et une armée de moutons fantaisie servait de comité d’accueil.

mouton-en-pomponsDevant la porte, celui qui sert de porte -bonheur au musée, un mouton dont la toison est constituée de pompons réalisés par les enfants d’une école.

Ce mouton monte toujours la garde dans le hall d’entrée mais pour l’occasion on lui avait permis d’aller dehors accueillir les visiteurs.

Dans le musée on pouvait voir en action les anciennes machines qui permettaient de transformer la laine en bobines. Et on y vend même les antiques navettes de bois que les anciennes machines faisaient circuler à une vitesse incroyable pour tisser les lainages qui faisaient la richesse de la région de Mazamet.

bobineuse

navettesmusée-les machinesComme toujours on se sentait bien dans ce lieu où on trouve toujours un accueil chaleureux et où les machines endormies  et parfaitement entretenues attendent la main qui leur redonnera la vie.

Beaucoup de visiteurs, heureux comme nous de profiter de cette fin d’été pour flâner et profiter de l’occasion pour se munir de lainages en prévision de l’hiver qui vient .

It's only fair to share...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *