La Broderie en relief

La broderie donne du relief à un tissu par sa nature même. Mais on a toujours cherché à donner encore plus de relief  à ce qui en avait déjà pour donner à l’ouvrage un aspect tri-dimensionnel. Diverses techniques ont été utilisées au fil du temps:

Le bourrage

La plus populaire  a été  le  » bourrage » : on brode le motif avec un passé plat puis on couvre le tout avec un point de bourdon.On peut remplacer le point avant par  une mèche de laine ou de coton. Plus le bourrage initial est épais, plus l’aspect terminé aura du relief.  C’était ainsi qu’on procédait pour réaliser les initiales brodées des draps de nos grand mères. Dans certains cas le bourrage était si important que le repassage de l’objet devenait difficile. Il fallait retourner la broderie sur un molleton épais et la repasser sur l’envers.

drap-lierre-SAG

Initiale de drap bourrée

broderie d'uniforme adjudant commandant

cette broderie date du premier empire
http://fr.empirecostume.com/broderies-militaires-adjudant-commandant-a2900.htm

Les broderies d’or qui ornent les vêtements d’apparat d’église ou les « grandes tenues » des uniformes présentaient souvent un travail en relief  et la combinaison or+ relief rendait ces vêtements lourds et raides- décorum exige.

Superpositions

Lorsque les techniques d’application se sont développées et ont été utilisées pour  des panneaux muraux ou des quilts commémoratifs, les techniques de mise en relief se sont perfectionnées.  Le tissu a remplacé la broderie pure avec laquelle il s’est combiné. Superposition de pétales appliqués, pliages, ruchés, volants, yoyos,  l’ingéniosité des couturières brodeuses  s’est donné cours librement. Le ruché qui compose les roses était très populaire à la fin du XIXème siècle. On en mettait partout, sur les robes, les napperons…et les quilts.

bloc-baltimore

bloc Baltimore avec fleurs en relief

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *