Archives pour la catégorie Technique patch

Quilts à base de deux blocs

Une des méthodes les plus simples pour faire un quilt original est de combiner deux blocs.

Naturellement les deux blocs doivent avoir la même taille. Et il faut aussi vérifier si , une fois posés côte à côte, ils  créeront un dessin intéressant. Si vous maîtrisez un logiciel de dessin ce n’est pas difficile: vous pouvez faire  tous les essais que vous voudrez. Sinon vous pouvez  faire une simulation papier en dessinant les deux blocs plusieurs fois et en les posant côte à côte  pour  voir le résultat.

Le club  fait plusieurs essais de ce genre. Le premier permettait expérimenter à la fois les combinaisons de blocs et une gamme colorée inhabituelle à base de turquoise et de beige. L’avantage étant que le quilt terminé comporte une série de tissus différents qui le rendent plus vivant.

Un autre a été réalisé récemment à partir de blocs qui étaient restés dans les tiroirs. Les blocs  jaune vif et noir étaient un peu trop exubérants pour être utilisé seuls. Les étoiles  bleu marine l’ont tempéré ainsi que la bordure assortie aux étoiles.

J’avais moi aussi tenté l’aventure en essayant cette fois de combiner trois blocs dans une gamme de couleurs que j’utilise rarement. J’ai aimé le résultat  même si ce style et ces couleurs ne sont pas parmi mes favoris.

Une autre façon d’utiliser deux blocs est  de les placer à l’intérieur l’un de l’autre: un petit bloc constitue le centre et est encadré par un plus grand. On peut d’ailleurs utiliser deux fois le même bloc en modifiant la taille et en ajoutant quelques variations au grand bloc de façon à éviter de créer de grandes plages vides.  Cette solution est très pratique lorsqu’on veut travailler vite tout en donnant une certaine sophistication à l’ouvrage. Et le résultat est souvent spectaculaire.

http://porchswingquilts.blogspot.fr/2015/01/catching-rays-porch-swing-quilts-pattern.html

Le stage Osage ( suite)

Comme je vous l’ai déjà dit je donne un stage d’initiation aux bandes Osages le 16 Mars prochain  de 10 h à 16 h30 au centre social Serveyrolles Jolimont 12 rue Charles Garnier à Toulouse – coût de la journée 15 euros le kit est fourni. Il faut apporter son matériel de couture et son repas.

J’ai préparé à votre intention deux petites pochettes pour vous montrer ce que nous ferons pendant le stage. J’espère que cela vous plaira.

La première pochette est toute simple. Les bandes sont en tissu uni mais j’ai ajouté un imprimé pour le corps de la pochette. La bande est cousue machine.

pochette Osage

 

La seconde est plus complexe…. pour les audacieuses qui veulent se lancer  dans un travail plus sophistiqué. Le rabat est fait  d’une autre bande Osage. J’ai cousu les bandes à la main pour vous montrer la différence d’aspect et séduire les inconditionnelles du travail main.

pochette x

 

Je vous rappelle que vous pouvez vous inscrire en envoyant un mail  à

patchworkperlesbroderies@orange.fr

ou avoir plus d’infos en appelant le 0681723432.

A bientôt j’espère

 

Jack’s Chain

Lorsque j’ai commencé à faire du patch, il y a déjà très, très longtemps je suis tombée en arrêt devant un modèle classique et pourtant peu connu et utilisé : « Jack’s Chain », la Chaîne de Jack. A l’époque je l’ai réalisé en reproduisant plus ou moins les couleurs du modèle original trouvé dans un magazine. Assez curieusement  ce quilt tout simple a eu un succès qui ne s’est jamais démenti au point que les membres du club ont voulu le reproduire.

jack's chain

La principe est simple: des hexagones unis sont entourés d’une bande constituée de nine patch et de triangles.  Nous avons prévu des hexagones assez grands (ils s’inscrivent dans un cercle de 21cm de diamètre) et des nine patch de 9 cm de côté ce qui en fait un quilt idéal pour les débutantes ou les femmes pressées. Si on réduisait la taille des hexagones et des nine patch l’aspect final serait beaucoup plus précieux.

Une fois le quilt assemblé il se forme un entrelacs qui rappelle les anneaux de mariage- difficulté d’exécution en moins. C’est un quilt idéal pour le « scrap quilt ». Elles ont voulu conserver la dominante rouge, verte et bleue des triangles d’origine mais on pourrait tailler  tous les triangles dans des tissus différents pour accentuer l’effet scrap.

L’heureuse gagnante du top a été Claude et nous avons passé l’après midi à dessiner le motif de matelassage et à faire le « sandwich ».

jack's chain top

jack's chain top1Je ne saurais trop vous conseiller de rejoindre Jack et sa chaîne à votre tour. Il constituerait certainement un cadeau apprécié.

Dessiner son bloc

Ces derniers jours j’ai eu plusieurs demandes de personnes qui auraient voulu faire un patch mais se retrouvaient bloquées par le fait « qu’elles n’avaient pas le patron« . Et  un très grand nombre de quilteuses se reposent sur les dessins proposés dans les magazines ou sur le net pour réaliser leurs gabarits ce qui limite leur créativité (elles ne peuvent pas donner à leur bloc la dimension qu’elles désirent) .
J’ai donc préparé ce petit cours rapide qui vous permettra de dessiner facilement la plupart des blocs.

Il faut se souvenir que la plupart des femmes qui faisaient du quilt  n’avaient qu’une instruction  limitée. Et beaucoup ne disposaient pas d’outils sophistiqués comme les nôtres en matière de dessin. Elles procédaient donc par pliage.
– Elles prenaient une feuille de papier de la dimensions voulue et la pliaient de façon à trouver les milieux de la feuille et les diagonales.
– Elles pliaient de nouveau pour obtenir une grille et traçaient des traits joignant certains points de la grille.

Bloc LincolnSi vous voulez retrouver le dessin d’un bloc en partant d’un modèle photographié vous allez tenter de retrouver cette grille. Je vous conseille de ne pas tracer vos traits sur la photo originale, cela pourrait l’endommager si vous avez à gommer. Faites une photocopie ou posez dessus un papier calque suffisamment transparent. Je vous donne comme exemple le bloc « Lincoln » qui provient de mon patch « Premières Dames » publié par « la Pratique du Patchwork »

1- tracez sur le bloc les diagonales et les lignes indiquant les milieux des côtés.

Lincoln centre et diagonales
2- Repérez sur les côtés du bloc les points alignés ( verticalement et horizontalement) et joignez les  pour créer la grille.

Lincoln la grille
3- joignez les points de façon à reconstituer le dessin.

Lincoln le schéma du bloc

4- Personnellement j’aime bien colorier le dessin ( et souvent numéroter les gabarits) de façon à ne pas me tromper lorsqu’il faudra découper les gabarits.

Lincoln colorié

 

Lorsque vous avez reconstitué la grille vous pouvez dessiner votre bloc à la taille désirée. Il suffira de prendre un papier à la dimension voulue et de diviser les côtés en fonction du  nombre de carrés de la grille (je conseille d’utiliser les feuilles de papier écolier à petits carreaux car leurs carrés font 1/2cm de côté ce qui les rend faciles à utiliser).

Pour la dimension du bloc il faut faire un peu de calcul. On peut naturellement utiliser les dimensions que l’on veut mais c’est plus pratique de ne pas devoir compter les millimètres.

30 cm de côté est la dimension la plus courante parce que 30 est divisible par 3, 2 et 5

30 cm= 3×10 ou 10×3 c’est  à dire 3 divisions de 10 cm ou 10 divisions de 3 cm

5×6 ou 6x 5 c’est  à dire 5 divisions de 6 cm ou 6 divisions de 5 cm

2×15 ou 15×2 c’est  à dire 2 divisions de 15 cm ou 15 divisions de 2 cm

Une fois que votre dessin est reconstitué  vous pouvez le recopier sur un carton et découper les gabarits dont vous avez besoin. Ces gabarits auront la dimension de la pièce terminée, il suffit d’ajouter la couture tout autour.

Lorsque le dessin est trop compliqué ou comporte des courbes vous avez toujours la ressource d’aller dans une quelconque COREP: on vous tirera le dessin à la dimension désirée. C’est particulièrement pratique pour les blocs d’appliqué. Mais la meilleure solution, celle qui vous permet d’être vraiment indépendante, c’est celle qui consiste à faire vos grilles vous même.

Bonne chance pour vos essais.

 

Mon beau sapin

Lorsque nous avons visité l’exposition de Fiac, j’ai eu l’oeil attiré par quelques panneaux muraux ornés de sapins. L’avantage étant qu’ils ne perdront pas leurs aiguilles et pourront resservir tous les ans!

Les deux sapins surmontés d’un étoile rouge  étaient faits avec d’astucieux pliages

sapin en pliage avec perles sapin en pliage le troisième , plus discret  quoique très élaboré était aussi très sympa.

sapin avec perles et pompons

De notre côté nous avons travaillé. En plus de sapins  » de table » en yoyo  très semblables à ceux réalisés par mes petits enfants, nous avons fait un panneau avec des sapins en relief  faits d’après un modèle trouvé sur internet.

sapins en yoyos

sapins-clubEt Marilène a fait pour une de ses nièces un autre petit panneau, très sympa aussi.

sapin-marilene-jpg
Et pour celles qui ont besoin d’un cadeau de dernière minute je vous propose ce modèle ultra- simple qu’on peut réaliser en quelques minutes…

sapinIl est si facile à faire avec ses bandes superposées que vous aurez même le temps de faire une forêt de sapins et de la décorer à votre guise.

sapin-aux-elfes

Nous n’avons peut être pas encore  tout ce qu’il faut pour Noël, mais nous ne manquerons  pas de sapins.

Epées et Charrues

sword and plowshares

Charrues et Epées

Vous  savez à quel point j’aime les vieux blocs. j’en ai dessiné des centaines que je garde précieusement dans mes archives. Malheureusement les mises à jour de logiciels me jouent souvent des tours et j’ai dû tout reprendre pour ne pas perdre le fruit de 30 années de travail!

C’est ainsi que je suis tombée sur ce bloc intitulé « Swords and Plowshares » ( Epées et Charrues). Il fait partie – comme bien d’autres- de ces quilts inspirés par la Bible. Cette Bible qui  accompagnait les pionniers dans leurs chariots bâchés à travers les immensités désertiques et dangereuses de l’Ouest Américain. Cette Bible  dont les pères de famille lisaient chaque soir un verset ou un psaume.  Cette Bible qui, d’après Sandi Fox « était la présence littéraire principale  dans la plupart des maisons américaines » . Lire la suite

Dresden Doll

dresdendoll-détail2Plusieurs d’entre vous m’ont demandé comment exécuter le modèle   » Dresden Doll »

Voici donc quelques instructions. Ma fille voulait une vraie couverture, j’ai donc utilisé 20 blocs de 35cm séparés par des bandes blanches de 5 cm. Une bande de la même largeur entoure le quilt.

  L’avantage de ce modèle c’est qu’il n’exige pas une précision rigoureuse. Si les jupes ne sont pas tout à fait identiques , si la capote est un peu plus haute ou un peu plus basse, ça n’a pas d’importance.

schéma– Les carrés de fond font 35 cm pour une poupée qui fait 30 cm de large. Ma fille voulait beaucoup de couleurs. J’ai donc  fait un « scrap » avec tous les morceaux de tissu dont je disposais tout en restant dans le pastel. J’ai choisi des tissus fleuris clairs pour les jupes, foncés pour les capotes.
– Les carrés sont séparés par des bandes blanches de 5 cm de large.
– Les poupées vont dans un sens puis dans l’autre. Pour obtenir ce résultat il suffit d’inverser le sens de la capote en retournant le gabarit.
– Les morceaux de jupe sont assemblés machine, tout le reste est appliqué à la main sur le fond (couture rentrée).

La jupe:

 

jupe

Elle est composée de 7 morceaux . J’ai utilisé 2 couleurs  en alternance mais vous pourriez n’en utiliser qu’une ou au contraire en mettre plus.
– Cousez les morceaux les uns aux autres, aplatissez les coutures
– Posez l’ensemble sur le tissu de fond.
– J’ai appliqué  la jupe à la main en insérant au fur et à mesure dans le bas de la jupe une dentelle d’1cm de large que j’avais froncée à la machine. Si vous n’êtes pas une experte en appliqué la dentelle aidera à dissimuler les irrégularités de l’arrondi.
Le haut de la jupe est laissé libre, il sera recouvert par la capote.

La capote

cape

Elle est taillée en un seul morceau. Posez la sur le fond de telle sorte que le bas de la capote recouvre le haut de la jupe. Appliquez -la en n’oubliant pas d’insérer la dentelle sur le devant de la capote.

Posez un ruban étroit ( si possible 1/2 cm de large) à l’endroit prévu sur le schéma et décorez le avec un peu de dentelle ou une rose en ruban .

dresden-doll

 

Attic Window

Parmi les blocs traditionnels plusieurs permettent un effet tridimensionnel comme  les « Baby blocks », « Hosannah » et « Attic Window ».

oriental attic window http://patternquilti.com/attic-window-quilt-block-pattern/

Attic Window est probablement le plus difficile à utiliser des trois du fait de son aspect asymétrique. Pourtant il a beaucoup plus de ressources qu’on ne le pense généralement et c’est pourquoi j’ai tenu à  écrire cet article.

La construction est simple: un carré et deux trapèzes. Si on veut éviter l’angle en onglet on peut prévoir un carré d’angle divisé en 2 triangles, chacun des triangles étant de la couleur d’une des bandes .
Comme dans tous les blocs tri D l’effet de relief vient de l’utilisation de trois valeurs nettement contrastées : clair, moyen, foncé. Les deux trapèzes figurent l’encadrement de la fenêtre.


Il y a peu de variations structurelles possibles: Lire la suite

L’autre jour Katell m’a fait remarquer que mon dessin de tournesol la faisait penser à un motif de Dresden Plate- Assiette de Dresde,ce grand classique pour lequel elle a déjà écrit 3 articles remarquables.
En fait le motif en lui même ne m’a jamais emballée. Pourtant c’est le modèle idéal pour écouler  les chutes. Je l’ai utilisé une ou deux fois et puis je suis passée à autre chose. Et cette fois ci, la chaleur aidant, j’ai décidé de le reprendre un peu… Lire la suite