Archives pour la catégorie Bargello

Retour au Bargello

L’autre jour une de mes élèves m’a dit qu’elle voulait faire un quilt en noir et blanc. Mais comme elle aime sortir des sentiers battus elle voudrait un motif différent quoique pas trop difficile à réaliser et  elle compte sur moi pour trouver une idée!

J’ai donc commencé à regarder des images en espérant y trouver l’inspiration et je suis tombée sur une série de Bargellos. Le Bargello est une technique relativement simple puisqu’il s’agit d’une variante du travail par bandes de type séminole. Il y a de ça 25 ou 30 ans il a fait fureur. On en voyait partout mais comme la passacaglia il y a quelques années il a fini par être victime de son propre succès et est tombé dans l’oubli.

C’est dommage parce qu’il permet de faire assez rapidement – tout se fait à la machine- des quilts spectaculaires et d’aspect très contemporain.  Et si on veut utiliser simplement sa capacité de créer des ondulations ou des effets de dégradés, on peut aussi l’utiliser comme fond pour des appliqués.

 

La seule difficulté réelle est dans le choix des couleurs!

Je vous montre quelques exemples allant du simple vers le compliqué

Même la variation la plus simple a un impact visuel étonnant.

Plus difficile, on se lance dans les courbes

On part maintenant dans les entrelacs

Naturellement  plus les entrelacs sont élaborés, plus la planification du quilt sera difficile.

Heureusement il existe quelques bons livres pour vous aider. Je vous  en montre un, il y en a d’autres

 

Deux jours de Bargello à Lardenne

La semaine dernière le club de Lardenne a décidé de s’attaquer au Bargello. 8 inscrites motivées et pleines d’allant qui ont rendu ces deux jours très gais et agréables.

Le premier jour nous avons vu comment fonctionnait le système de bandes avec ses décalages et ses variations de largeur. D’emblée, nous avons attaqué une petite pièce d’étude pour mettre en application la théorie. Michelle a eu un peu de mal: elle préfère travailler à la main et ce n’était pas facile pour elle de tout faire machine.

Comme vous le savez peut être le secret du Bargello réside dans la qualité de la coupe.Colette et Michelle sont prêtes à attaquer.

on-coupe-dans-la-bonne-humeur

Pause rapide pour déjeuner, puis réconfortées par le délicieux gâteau de Marie Claude nous avons commencé la deuxième découpe.

En dépit d’un travail acharné les pièces n’étaient pas finies de monter à la fin de  la journée …. Mais le jeudi presque tous les ouvrages étaient terminés  et nous les  avons admirés puis commentés. Magnifique n’est-ce pas….

Il y avait tous les styles: Unis vibrants,  roses délicats , rose et noir romantique, orangés chaleureux. La fille d’Annick avait choisi cette gamme de gris à peine rehaussée d’un bleu vert discret. Nous l’avons relevée d’un peu de blanc et le résultat nous a émerveillées.

Ensuite nous sommes passées à la vitesse supérieure en explorant les secrets du « dessus- dessous » avec deux bandes qui se croisaient.

Pour faciliter la compréhension du système nous avons travaillé sur des bandes partielles: les bandes de couleur qui vont se croiser, puis les bandes claires qui constitueront le fond.
Uschi a déjà disposé la plupart des bandes foncées.

 

Certains  ouvrages  se sont montrés rebelles- le plus enragé étant celui de Geneviève-  et il nous a fallu déployer astuce et obstination pour les mettre au pas.

Mais à la fin de la journée tous étaient prêts pour les coutures finales. Comme la neige recommençait à tomber nous n’avons pas cherché à terminer et nous sommes vite rentrées à la maison avant que les routes soient trop glissantes. Mais  elles m’ont promis de m’appeler pour me faire admirer les oeuvres terminées.

Deux journées sympathiques pleines d’amitié, de rires et de travail bien fait dans un club dynamique…. que demander de plus à la vie.

Coeur en Bargello

On m’a demandé un stage sur le Bargello qui doit avoir lieu en Février. La combinaison des deux facteurs- Février est le mois de la Saint Valentin- m’a incitée à travailler le motif de coeur.

La  difficulté, lorsqu’on fait un coeur en Bargello est de conserver la courbe qui donne son charme à la forme.

Une quilteuse américaine a contourné le problème et la solution qu’elle a adoptée m’a inspiré ce patch. Je n’ai hélas pas pu ouvrir son site pour trouver son nom: Avast m’a déclaré qu’il était infecté et l’a bloqué!

1- Dessiner un coeur de la dimension désirée.

coeur

2- Préparer une série de bandes dans la gamme de couleurs désirée et disposez-la sur la forme avec le dessin de votre choix.

coeur1

3- Cousez vos bandes et découpez votre coeur.

coeur2

4- Vous pouvez appliquer le coeur sur un carré de tissu et le décorer selon votre fantaisie.

Vous pouvez adapter le système à d’autres formes  qui ne se prêteraient pas naturellement à l’utilisation du Bargello.

Bargello

Cette année dans notre plan de travail nous avons décidé de nous attaquer à une technique bien oubliée, le Bargello. Spectaculaire, très simple dans son principe mais difficile à réaliser si on veut obtenir des motifs compliqués. Personnellement je ne suis pas un fan. Il faut prévoir son coup dés le départ et réaliser scrupuleusement la maquette qu’on a prévu. Très peu adapté à la fantaisiste que je suis , celle qui aime pouvoir changer d’avis en cours de route! Mais il faut forcer son talent dit-on c’est ainsi qu’on progresse. Et voilà le premier échantillon que nous avons obtenu.

Bargello

deux vagues qui s’entrecroisent