Méthode anglaise

Elle est très pratique pour ceux qui veulent pouvoir emporter leur ouvrage partout et coudre les pièces au fur et à mesure. Traditionnellement on l’emploie pour assembler les hexagones mais on peut l’utiliser pour n’importe quelle forme simple… et même pour assembler des blocs.

La méthode de travail:

Elle consiste à envelopper une pièce de papier (format terminé) avec un morceau de tissu. Le tissu doit avoir la dimension du papier + un bon demi cm tout autour pour le repli.

Les morceaux préparés sont ensuite assemblés à petits points de surjet.

Pour plus de détails vous pouvez vous référer à l’article  » la méthode anglaise facile »

La méthode anglaise facile

 

Utilisation pour la construction d’un bloc:

L’Ohio Star:

Pour réaliser une étoile de 24 cm de côté:

– Coupez 4 gabarits de papier carrés (6 cm de côté).
– Coupez 24 triangles de papier (6 cm aussi)
– Coupez le même nombre de morceaux de tissu  en n’oubliant pas d’ajouter la couture

Assemblez  les triangles deux à deux  le long de la diagonale pour former d’ autres carrés. (reportez-vous au schéma pour les couleurs à assembler).

Assemblez tous vos carrés, rangée par rangée. Votre Ohio Star est prête.

Vous pouvez aussi consulter l’article:  https://patchworkperlesetbroderies.wordpress.com/2014/07/14/la-methode-anglaise-facile

Actuellement la méthode anglaise connait un regain de popularité. On tire parti de la facilité qu’on a à bouger les pièces pour obtenir divers effets colorés . Mosaïques colorées , mandalas, elle permet de tout faire avec un maximum de précision.

Le problème étant la découpe des papier on vend des paquets de papiers tout prêts . Et certaines collent le tissu sur leurs gabarits pour gagner du temps

5 réflexions au sujet de « Méthode anglaise »

  1. Ping : Ohio Star méthode anglaise | Le blog de Patchwork, Perles et Broderies

    1. Denyse Saint-Arroman Auteur de l’article

      L’avantage de la méthode anglaise c’est sa grande simplicité. Ca ne demande pas de matériel et peut s’emporter partout. Une de mes amies irlandaises, qui avait un poste important au ministère de la femme et passait beaucoup de temps dans les avions et les aéroports, emportait toujours son patch avec elle. Elle m’a dit avoir réalisé ainsi 6 grands patchworks….
      lancez-vous et si vous avez un problème n’hésitez pas à me demander des explications supplémentaires.

      Répondre
  2. darnaga

    Bonjour. je suis tentée par le patch à l’anglaise. Je souhaite savoir s’il est indispensable de le doubler et s’il faut enlever les petits papiers avant de l’utiliser ? Que se passe-t-il si je le lave ? J’aurai passé beaucoup de temps à le faire et je ne voudrais pas l’abimer. Merci pour vos conseils. Bien cordialement. darnaga

    Répondre
    1. admin

      Pardon pour cette réponse tardive,pour une raison que je ne comprend pas votre mail ne me parvient que maintenant – les joies de l’informatique.
      Oui bien sûr il faut enlever les papiers avant de doubler le patch. On peut d’ailleurs le faire au fur et à mesure de l’assemblage si vous n’avez pas prévu un dessin compliqué ( dés qu’un morceau a été cousu à d’autres sur tous ses côtés vous pouvez enlever le papier) . Si vous le faites délicatement chaque morceau de papier pourra vous servir plusieurs fois ce qui gagne du temps. Ensuite vous pouvez soit simplement mettre une doublure, soit matelasser comme n’importe quel autre patchwork. Il me semble que le matelassage renforce l’ensemble et je préfère donc cette solution.
      Pour le lavage tout dépend du genre de tissu que vous avez utilisé…. en principe il vaut toujours mieux vérifier, avant de les utiliser, que vos tissus ne dégorgent pas. Cela arrive fréquemment hélas du fait maintenant que de nombreux tissus sont fabriqués à l’étranger. Pour ma part lorsque j’ai un doute je fais un essai sur un petit morceau ou une chute. S’il y a un problème ça se voit immédiatement.
      Amicalement
      Denyse

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *