Les perles « ROCAILLE »

Les perles mates

La plupart du temps j’utilise ces perles-là en grappe pour réaliser des branches , style branche de mimosa, à  la place des points de noeud. C’est beaucoup plus rapide et le relief est plus important.

eventail mimosa

Les perles brillantes

Ces perles accrochent la lumière et donnent donc  à l’ouvrage un aspect beaucoup plus sophistiqué. Il en existe de toutes les couleurs  mais lorsqu’on les emploie il faut être conscient du fait que la couleur sera moins franche et moins intense  que celle des perles mates. Elles sont donc peut être un peu plus délicates à employer parce qu’elle peuvent ne pas faire l’effet que vous espérez.

branche de fleur

détail de l’étoile

Dans ce patchwork, il me fallait  animer un grand triangle de soie  sauvage crème. j’ai utilisé des perles brillantes mauves pour accentuer l’effet précieux. Facile à faire, spectaculaire sur le quilt.

Les perles irisées

Ces perles n’ont plus de la « rocaille » que leur taille ». Elles sont généralement tout à fait rondes, opaques mais avec le chatoiement d’une perle de culture. Donc elles font plus précieux que les perles mates (qui ont toujours un aspect un peu rustique) mais n’accrochent pas autant le regard que les perles brillantes.

herbes

les herbes bordent l’étang de la savane et sont ornées de perles irisées

J’ai utilisé ce genre de perle pour rehausser l’effet des herbes dans le panneau mural destiné à mon petit fils. Elles sont parsemées de perles irisées vertes qui se voient très bien sur le patch du fait de leurs reflets et assez peu sur la photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *