Dessiner ou pas .

Lorsqu’on veut broder un tissu le problème est toujours de dessiner le motif sans que le travail terminé soit gâché par des traits de stylo ou de crayon visibles. Certes on a inventé les stylos qui s’effacent au lavage ou même à la lumière. Je n’aime pas vraiment les utiliser car ils contiennent des produits chimiques susceptibles d’endommager le tissu à long terme. James Hunting  a inventé une méthode astucieuse: le dessin est reproduit sur un organdi de soie faufilé sur la pièce à broder. Lorsque le contour est fait au fil à broder on enlève l’organdi et la pièce a une apparence impeccable ( je schématise beaucoup mais c’est l’idée).

Et voilà que l’autre jour j’ai repris un des crazy anciens de ma collection pour le restaurer. Un de ses  charmes vient de la superbe bande de satin brodé qui encadre le quilt. Malheureusement cette bande était très endommagée car la soie à broder n’avait pas résisté au temps.

le crazy au ruban de satin

le satin hélas renvoie la lumière et ma photo initiale n’est pas très bonne

Et lors que je me suis penchée dessus le miracle s’est produit: la brodeuse avait très soigneusement reproduit son dessin avec un crayon à papier…. et je n’ai eu qu’à suivre les marques qu’elle avait faites il y a si longtemps. En plus il restait suffisamment de fil pour me guider dans le choix des couleurs. Qui me dira maintenant qu’il faut effacer le dessin qu’on veut broder?

La bande telle qu’elle était à l’origine

Début de la restauration: les tiges nouvellement brodées

Début de la restauration: les tiges nouvellement brodées

It's only fair to share...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.