Flocons de neige.

Noël devient de plus en plus la fête des marchands. Les magasins et les marchés de Noël regorgent de guirlandes scintillantes, de boules multicolores, d’ornements de toutes sortes, pour des fêtes éblouissantes.

Pourtant le meilleur Noël que nous avons eu est celui qui a suivi notre arrivée à Fort Sill. Le carton contenant les guirlandes et les boules s’était perdu et nous nous sommes retrouvés avec un sapin tout nu.

Qu’à cela ne tienne les enfants se sont mis au travail. Avec des paillettes, du papier de couleur, quelques formes en polystyrène  et des boules décolorées trouvées dans une brocante ils ont fait des merveilles. Ils ont passé des jours et des jours à peindre, découper, décorer avec ardeur. Le sapin  une fois monté était peut être moins clinquant, mais certainement plus personnel et ils étaient très fiers d’eux. J’ai encore dans mes réserves ces boules et des guirlandes et nous les sortons chaque année, même si maintenant elles sont accompagnées d’autres, plus spectaculaires, provenant des magasins.

Entre autres choses ils ont réalisé dans du papier glacé des séries de flocons de neige que nous avions collé sur les fenêtres – on aurait pu aussi les pendre dans le sapin. Et il m’a semblé que c’était une bonne idée de vous remettre en mémoire cette technique millénaire du papier plié et découpé qui permet de les réaliser.

Le plus simple est de prendre une feuille de papier machine blanc de bonne qualité.  Si vous vouliez des flocons plus gros vous pourriez prendre des feuilles en A3.

On commence par la remettre au carré.

Le carré est ensuite plié suivant la diagonale.

 

 

 

 

 

On plie le triangle une deuxième fois.

Le dernier pliage est le plus délicat puisqu’il faut diviser la base du triangle en 3 et plier de façon que les deux côtés se recouvrent.


Il est important de faire des pliages très soigneux et des plis bien nets de façon à obtenir un joli flocon.

Une fois cette préparation terminée, la fête commence.

On découpe  sur les plis avec des ciseaux en prenant soin de couper toutes les épaisseurs: Suivez votre fantaisie, faites des ronds, des carrés des arabesques.

Plus il y aura de découpages, plus le résultat obtenu sera fin.
Il est même possible de replier le papier encore une fois pour ajouter des découpes au centre des panneaux.

Prenez garde tout de même à laisser assez de papier pour la solidité de l’ensemble.

 

Le bas peut aussi être découpé de façon à  créer des formes variées.

Le dessin n’apparaît vraiment qu’une fois le papier déplié.

Les flocons en papier peuvent être réalisés sans difficulté par les enfants. Mais on peut en fabriquer avec d’autres matériaux. Faire des flocons au crochet est un  moyen amusant d’apprendre à crocheter.

Pour ma part j’avais utilisé des guipures pour décorer un quilt  « d’hiver » avec des cristaux de glace…

 

 

 

It's only fair to share...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

4 réflexions au sujet de « Flocons de neige. »

  1. saint martin Françoise

    Merci pour les bonnes explications, des flocons . mercredi je vais en profiter et en faire quelques uns avec mon petit fils
    Je vous souhaite de passer de bonnes fêtes vde Noël.
    Fanfan

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      Je vous souhaite bonne chance.Les enfants aiment généralement beaucoup le côté magique de la chose:on déplie et tout d’un coup il y a un dessin!Bonnes fêtes à vous aussi.

      Répondre
  2. Katell

    C’est justement ce que j’aime en Europe de Nord, on garde beaucoup l’esprit de Noël en préparant d’humbles décorations naturelles, de paille, de papier et de chutes de tissus. C’est bien moins clinquant que dans les pays anglo-saxons.

    Tes flocons de neige sont merveilleux et font plus rêver que mille paillettes du magasin !

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      J’ai redécouvert la joie de Noël en Allemagne. On passait plein de temps à cuire les multiples gâteaux de Noël et les enfants s’amusaient comme des fous avec les formes qui permettaient de découper dans la pâte des personnages et animaux. Ils étaient trop jeunes à l’époque pour fabriquer les étoiles de paille mais j’en ai fait des dizaines pour le sapin et pour décorer les cartes de Noël. Hélas il devient presque impossible de trouver la paille. Lorsque nous étions en Allemagne il y a 4 ou 5 ans nous avons fait tous les marchés de Noël sans en trouver.
      C’était pareil aux USA. Dés le début Décembre on commençait à préparer la fête. Le sapin était dressé pour le premier dimanche de l’Avent et on mettait dessous au fur et à mesure les petits objets peu coûteux qu’on avait réalisé pour les uns et pour les autres. C’était vraiment une fête familiale de partage et d’amour et cette participation active des enfants à la préparation en faisait un des meilleurs moments de l’année.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *