Puces de Roques

Dimanche, comme chaque année  la salle des fêtes de Roques sur Garonne accueillait les puces des couturières.  Le lieu est très agréable, on peut se garer facilement, l’accueil est chaleureux et les stands proposent des tas de merveilles. L’avantage avec ces puces étant qu’elles sont dédiées totalement à ce qui tourne autour de la couture .

Cela élimine certains stands sans rapport avec le sujet comme cela se passe parfois à d’autres endroits . On ne trouve pas non plus de marchands qui viennent vendre leurs tissus ou leurs kits. Certaines peuvent le regretter mais pour moi c’est un atout supplémentaire. Ici on trouve les vieux trucs qu’on ne trouve plus dans le commerce et qu’on a vainement cherché ailleurs tout simplement parce qu’ils n’existent plus ou ne sont plus commercialisés.

Bien sûr il y a des tissus. Nous avons toutes tendance à remplir nos armoires et il faut parfois faire un peu de délestage…. pour pouvoir continuer à acheter.

accessoires , dentelles,livres. Certains accessoires m’ont semblé avoir une double utilisation: décorer nos quilts…. ou orner les chevelures de nos filles!

J’ai remarqué une boite entière de fils de couleurs…  avez vous remarqué que nous n’avons jamais dans nos réserves la bonne couleur de fil?

 

l’incroyable collection de boutons d’Annick. Je dois me retenir chaque fois parce que je les lui achèterais bien tous. Les beaux boutons semblent avoir disparu des rayons des merceries.

Sur la scène étaient exposés quelques beaux quilts réalisés par les membres du club de patch. J’avais pris d’autres photos mais j’ai du partir en catastrophe le matin, j’avais oublié mon appareil photo  et je manipule assez mal mon téléphone: plusieurs étaient trop floues pour être utilisées.  Dommage ils auraient mérité d’être mieux vus.

J’espère que nous aurons l’année prochaine d’autres puces aussi réussies.

It's only fair to share...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

2 réflexions au sujet de « Puces de Roques »

  1. JANINE BAULE

    Bonjour. Comment faire pour ne pas rater ce rendez-vous l’an prochain ? C’était la caverne d’Ali Baba. Je regrette de ne pas l’avoir su. Janine

    Répondre

Répondre à admin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *