Archives du mot-clé indigo

Magie de l’indigo

JAPANESE INDIGO KATAGAMI Fabric Palm Leaves 1/2 Yd by AsianFabric

JAPANESE INDIGO KATAGAMI Fabric Palm Leaves 1/2 Yd by AsianFabric

C’est par hasard que je me suis trouvée à Toulouse dans le quartier des Carmes juste à temps pour visiter l’exposition  » In the mood for blue« , organisée par Asia voyages  avant qu’elle ferme. Une belle exposition avec de superbes pièces  simples ou élaborées- ces pièces allant du châle au porte bébé nous ont fait voyager dans tout l’Orient.

Un bémol toutefois : je sais que les tissus sont des matières fragiles et que la lumière fane vite  les couleurs. Mais je déteste ces expositions qui se passent dans la pénombre , je déteste ces lumières artificielles insuffisantes qui empêchent de bien voir. J’avais eu la même impression désagréable lorsque j’avais visité la section textile du Victoria and Albert Museum à Londres.

Kasuri Futonji Japan. Meiji period, late 19th century. Cotton, with indigo-dyed double ikat and e-gasuri.

Kasuri Futonji Japan. Meiji period, late 19th century. Cotton, with indigo-dyed double ikat and e-gasuri.

L’indigo cette teinture magique qui ne révèle le coloris que lorsqu’elle a été exposée à l’air , l’indigo qui a fait la richesse de l’Orient comme de l’Occident. Les plantes à indigo présentent  l’avantage de produire des teintures  qu’il n’est pas  nécessaire de fixer avec un « mordant ».

Saviez-vous que le pastel qui a fait la richesse de notre sud ouest est aussi une plante à indigo? Il a été détrôné par l’indigo venu d’orient car  il contient de « l’indigotine » en moindre quantité. C’est pourquoi le bleu « pastel » est généralement moins  profond et intense que le bleu  » indigo ».

En 1882,  Adolf von Baeyer et  Viggo Drewsen proposent la première méthode de synthèse de l’indigotine et cet indigo de synthèse va très rapidement supplanter l’indigo naturel. C’est lui qui permet la teinture de nos blue jeans.

Malgré tout l’usage de l’indigo naturel persiste dans les pays d’orient et les oeuvres qu’il permet de réaliser continuent de nous enchanter.

Japanese boro's Long John blog authentic blue indigo rags sashiko technique vintage century farmers jacket rags natural patched worker denim jeans workwear craftsmanship

Japanese boro’s Long John blog authentic blue indigo rags sashiko technique vintage century farmers jacket rags natural patched worker denim jeans workwear craftsmanship

L’ indigo est une des plus anciennes teintures utilisées et il a permis de décorer pratiquement tous les tissus, du modeste bleu de travail à la couverture de soie ornée de dessins élaborés. Il est souvent utilisé comme fond le système de « réserve » permettant d’ajouter des motifs décoratifs. J’ai glané pour vous sur internet quelques exemples des réalisations faites sur une base de teinture indigo

 Tan Kian Wee a enregistré sur Chinese Robe Fine Antique Chinese Blue Silk Embroidered Peking Forbidden Knot Stitch Robe


Tan Kian Wee a enregistré sur Chinese Robe
Fine Antique Chinese Blue Silk Embroidered Peking Forbidden Knot Stitch Robe

Antique Chinese clothing Vestido corto de seda bordado con motivos florales y de mariposas, Dinastía Qing (1644 - 1911) silk museum

Antique Chinese clothing
Vestido corto de seda bordado con motivos florales y de mariposas, Dinastía Qing (1644 – 1911) silk museum

Hemp kimono, 'kasuri' dyed and printed with chrysanthemum design, Ojiya, Niigata (prefecture), Japan, 1850-1900. ( Victoria ans Albert Museum)

Hemp kimono, ‘kasuri’ dyed and printed with chrysanthemum design, Ojiya, Niigata (prefecture), Japan, 1850-1900. ( Victoria ans Albert Museum)

inspiration for creation (stuff we love) * La danse du chat tissus japonais (Tenugui)

inspiration for creation (stuff we love)
* La danse du chat tissus japonais (Tenugui)

Batik

J’aime savoir comment sont fabriquées les choses. Il y a très longtemps j’avais visité en Allemagne une usine d’impression de tissu: le tissu passe sous d’énormes rouleaux perforés, chaque rouleau déposant une seule couleur sur le tissu: une immense salle contenait l’impressionnant matériel  d’où sortaient les imprimés qui nous séduisent tant.

Cette fois je me suis intéressée à une technique beaucoup plus ancienne, celle du batik et cela m’a donné l’occasion de passer une autre journée heureuse et ensoleillée au musée du textile de Labastide Rouairoux.

Le contraste avec l’usine était incroyable : un matériel réduit: des bassines sur de petits réchauds pour contenir l’eau chaude et la teinture , un récipient pour la cire, quelques pinceaux, un outil étonnant- le tjanting-…. et nos mains

La cire liquide est déposée sur le tissu à l’aide des pinceaux ou de tampons en bois (si on veut un motif répétitif). Le tjanting permet de dessiner des lignes très fines en continu grâce à la réserve de cire qu’il contient. La teinture ne prendra pas sur les zones ainsi protégées.

utilisation du tjanting

Nous avons effectué des essais sur de petits morceaux pour nous entraîner à la pose de la cire. Nous avons fait la plupart de nos dessins à main levée ou avec l’aide d’un pochoir mais nous aurions pu les dessiner avant de cirer.

pose de la cire

Ensuite le tissu est plongé dans le bain d’indigo puis mis à  sécher

Je ne me lasse jamais de la magie de l’indigo qui fait sortir le tissu de la cuve complètement vert. L’oxygène et la lumière le font ensuite virer au bleu.

Si on s’en tient là on plonge alors  le tissu dans de l’eau très chaude pour faire fondre la cire.

la cire fond dans l'eau chaude

Voici le résultat de nos essais. Audrey avait prévu un tableautin pour chacun de ses enfants.

le resultat de nos essaisOn peut aussi faire d’autres passages: on laisse la cire sur les premiers motifs, on ajoute la cire sur d’autres parties du tissu et on passe de nouveau à la teinture.

après-le-passage1-on-remet-de-la-cire

Nous nous en sommes tenues là . La journée était trop courte pour continuer. Nous avons donc simplement contemplé nos oeuvres, ravies du résultat obtenu et de la simplicité des moyens employés. Encore une bonne journée.