Fête du fil 2016

Chaque 15 Août voit revenir la fête du fil à Labastide Rouairoux. Cette année la chaleur intense était un peu dissuasive et il me semble qu’il y avait moins de monde que l’an dernier. Dommage pour ceux qui ne se sont pas laissés tenter parce que 2016 était un cru de grande qualité. l’année était sous le signe du Japon avec une passionnante plongée dans le monde des kimonos à l’intérieur du musée. Dehors, les traditionnelles puces des couturières avec leurs trésors de vieux boutons, dentelles anciennes etc.

Dans le hall couvert d’autres stands et surtout plusieurs mini expositions. Des bonsaïs sur fond d’estampes  japonaises.

bonsaï1 bonsaï

Des robes japonisantes contemporaines pour rester dans l’esprit de l’année.

robe1 robe

Un très bel ensemble de tableaux animés décrivant le travail de la laine.

moutons moutons1
moutons2 moutons3

Et aussi, à ma grande joie une exposition des oeuvres des « Tent Makers » du Caire.
J’avais déjà été enthousiasmée par leur travail lorsque je l’ai découvert à Birmingham. Mon enthousiasme n’a pas faibli. Des tableaux pleins de fleurs et d’animaux qui rappellent les tapisseries de Dom Robert, d’autres plus géométriques et d’inspiration plus orientale et toujours une perfection dans l’exécution qui suscite ma jalousie… vous savez combien j’aime l’appliqué mais je ne crois pas parvenir à un résultat aussi spectaculaire.

oiseaux1 oiseaux

oiseaux bleus

Antilopes

Bref une très heureuse journée. j’ attend déjà avec impatience l’expo de 2017.

It's only fair to share...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

4 réflexions au sujet de « Fête du fil 2016 »

  1. Yakéné

    Tu as raison, ces oiseaux sont splendides et si lumineux. Merci de me les avoir fait connaître.
    Bonne fin de journée.
    Amicalement

    Répondre
  2. marie

    magnifique!
    j’ai la chance de vivre à Luxor et d’avoir rencontré Ahmed , lors du festival du film de Luxor, qui s’occupe des tent makers du Caire, je suis invitée à apprendre à faire un de ces patchs avec eux! Je vais y aller!
    Le film sur les tent makers est intéressant, si vous avez l’occasion de le visionner…
    je vous envoie du soleil d’Egypte
    Marie (brodeuse, patcheuse, nounourseuse, dentellière…)

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      La technique est simple: de l’application à la main. Ce qui est impressionnant c’est la dextérité incroyable des brodeurs. Ils vont à toute vitesse avec une sûreté de geste que j’ai admirée. Et naturellement les dessins sont époustouflants. j’aimerais vraiment vivre un peu parmi eux. Bon stage, vous nous raconterez et si vous faites des photos je les publierai avec plaisir sur le blog

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *