Archives pour la catégorie Artistes

Danny Amazonas

Danny Amazonas in front of Abyss( 330cm-176)
Photo by Alex Labry

Celles d’entre vous qui ont  été à Sainte Marie aux Mines en 2018 ont pu y découvrir l’extraordinaire artiste  qu’est Danny Amazonas.

Sa technique favorite- le collage de centaines de pièces de tissus très colorées  lui permet de réaliser d’incroyables tableaux. Il aime représenter des animaux, mais il fait aussi des portraits étonnants et il s’égare parfois dans le cosmos. La plupart de ses oeuvres sont très grandes pour un meilleur impact visuel et il se dégage de tout son travail une impression de joie et une vitalité communicative.

Roam Free – 280cm x 185cm

De Danny Amazonas on pourrait dire c’est le le « djinn aux mille yeux » du conte pour enfants car il faut une vue kaléidoscopique pour créer ce qu’il appelle le Patchwork Main Libre. Il est certain que comme tous les véritables artistes il voit des choses que nous ne voyons pas et nous communique cette vision à travers ses œuvres.

Une exposition récente de ses quilts au Texas Quilt Museum a stupéfié la plupart des visiteurs qui sous une forme ou sous une autre se sont demandés «comment fait-il ça?»

Au départ il a une incroyable collection de tissus de préférence le genre d’imprimé éclatant de Kaffe Fassett, Brandon Mably, Philip Jacobs, et Jenny Beyer.Car il a besoin d’avoir des centaines de tissus différents pour obtenir les effets qu’il désire.

Il raidit le tissu avec de l’amidon de pomme de terre puis , lorsqu’il est sec, le colle avec de l’adhésif double face. Il le coupe alors en bandes qu’il range par gamme de couleurs. Il dessine alors l’image d’après une photographie puis commence à découper les pièces minuscules qui seront collées sur un fond. Tous les tissus sont à bords vifs . Une fois qu’il a obtenu le résultat qu’il désire il fixe le tout avec un fil invisible et un point zigzag.
De près ses tableaux font « fouillis ». Mais lorsqu’on les voit de loin les couleurs s’organisent et l’effet est stupéfiant.

Amazonas Cat

Le quilt est arrivé assez tard dans la vie de Danny. Né à Taiwan, il déménage au Brésil avec ses parents lorsqu’il entre dans l’adolescence puis part à New York à la « School of Visual Arts ». Pendant des années il travaille comme décorateur floral avant de se tourner vers la mosaïque. Puis il retourne à Taiwan pour prendre soin de son père vieillissant et c’est là qu’il découvre le tissu auquel il applique sa connaissance de la mosaïque. Et c’est le tissu qui lui apportera un célébrité mondiale.

Stallion by Danny Amazonas

Gypsy Dancer Danny Amazonas

Who is that guy Danny Amazonas

Animaux géants en piéçage papier

Jack the wolf

Je fouillais sur le net à la recherche d’une idée… l’installation en automne me donne toujours le cafard!

Et je suis tombée par hasard  sur un loup qui m’a enthousiasmée. En allant plus loin j’ai découvert qu’il avait été réalisé d’après un modèle de Violet Craft.

Elle a renouvelé le piéçage  papier en l’utilisant  pour faire de grandes pièces – de plus d’un mètre de côté.

Elle a créé ainsi toute  une série d’animaux loups, girafes  lions etc…  Vous pouvez acheter  les patrons sur Amazon (entre autres) .

 Je dois dire que j’ai été séduite par la beauté et l’originalité des oeuvres,  bien que le loup Wolf et sa copine Jackie  me semblent ses meilleures réussites.

Jackie

 

En voici quelques unes. Ca pourrait faire de superbes cadeaux de Noël… La taille des pièces permet d’avancer très vite et il est prévu de matelasser à la machine.

Saint Cirq Lapopie et Lurçat

Le village

Saint Cirq Lapopie

Le Lot vu du village

Le village de Saint Cirq Lapopie surplombe le Lot. Ses maisons de pierre, ses ruelles pavées ont été consciencieusement préservées et restaurées ce qui lui a permis de conserver le charme d’antan. La ville peut s’enorgueillir d’avoir abrité André Breton qui y avait acheté une maison et d’un très beau musée dans l’ancien château racheté et restauré par Emile Rignault .

L’exposition temporaire de cette année est consacrée à Lurçat. Je connaissais bien l’auteur du «Chant du Monde» qui a contribué à la renaissance de la tapisserie en France dans les années 60, mais je n’avais jamais vu ses peintures.

Au seul bruit du soleil
Exposition Wilmotte

Le musée expose une série de gouaches et de lithographies.

Autant les tapisseries sont flamboyantes et spectaculaires, autant la plupart des œuvres présentées sont délicates. Un sens très sûr de la couleur lui a permis de créer des œuvres colorées et gaies mais si équilibrées qu’on ne se sent pas agressé par leur éclat.

Je regrette de ne pas pouvoir vous présenter de photos des peintures , mais ces oeuvres sont encore sous copyright et il n’est donc pas permis de les reproduire. Voici donc quelques images de ses tapisseries. J’espère vous donner envie de faire plus ample connaissance avec l’artiste!

Au seul bruit du soleil detail

conquête de l’espace

La mare aux étoiles

L emotion grandeur nature

Je ne saurais trop vous conseiller si vous passez dans le Lot cet été de vous arrêter et de visiter le village  de Saint Cirq et son musée. Et tant que vous serez dans le Lot , poussez jusqu’à Saint Céré voir le musée consacré aux  tapisseries de Lurçat.

Marlin Turner

Lorsque je vous avais montré les photos de Sidayala vous avez pu juger de la qualité du travail des quilteuses d’Afrique du Sud. En voici un nouvel exemple.

Usha International Limited est une compagnie spécialisées dans les articles de maison- machines à coudre Janôme, fers à repasser, ventilateurs, matériel de cuisine etc. Et sa clientèle est essentiellement en Asie.

Elle vient d’organiser un premier festival de quilts à Chennaï La grande gagnante de ce festival a été Marlin Turner pour son  » Royal Doulton Delft or Wedgewood »  Ce quilt merveilleux a été inspiré par les fameuses porcelaines bleues qui ont fait la célébrité de Delft et de Wedgewood. 
Classique et pourtant original ce quilt avait déjà fait sensation en Mars 2018 à Dubaï. Pendant le IQS Dubai 2018 Quilt Exhibition.

Et en 2014 un autre de ses quilts « Passion Lives on » avait gagné le « Best of Show » dans le même IQS exhibition de DubaÏ. (J’aurais aimé trouver une meilleure photo mais elle ne semble pas exister!)

Marline Turner de Pietermaritzburg, Kwa Zulu-Natal en Afrique du Sud a une passion pour l’appliqué et voudrait communiquer cette passion à tous ceux qui suivent ses cours. Pourtant on trouve peu d’informations sur cette artiste discrète: les photos de ses quilts sont pratiquement introuvables et même si on aimerait en savoir davantage sur son travail on reste sur sa faim. Quel dommage que l’Afrique du Sud soit si loin, j’aurais bien voulu aller travailler mon appliqué avec elle!

Gabrielle Paquin à Labastide Rouairoux

Je trouve enfin le temps de trier mes photos , honte à moi. Mais entre la publication de mon dernier livre  » La Folie des hexagones » et l’opération de mon petit chien qui m’a fait faire beaucoup de souci j’ai été très occupée. Tout va bien maintenant. Luna a retrouvé sa vitalité habituelle et le livre est lancé!. Vous pouvez le trouver  dans la bibliographie du blog.

Donc comme tous les ans je suis allée faire un tour à Labastide Rouairoux.  J’ai toujours infiniment de plaisir à refaire le tour des machines fabuleuses sur lesquelles nos grands parents tissaient et filaient.

Les stands  à l’extérieur étaient toujours aussi pittoresques et pleins de merveilles .

Mais les points forts de cette année étaient l’exposition des patchworks français de Michel Perrier et  la plus belle exposition de papillons que j’ai jamais vue, oeuvres de Gabrielle Paquin. Gabrielle Paquin est une artiste atypique toujours très graphique, un graphisme accentué par l’emploi de tissus rayés.

Vous me direz que Gabrielle Paquin ne fait pas que des papillons, et vous aurez raison, mais j’adore les papillons et son traitement bien particulier du patchwork se prêtait admirablement au sujet en allégeant ce que les lignes auraient pu avoir de rigidité. J’ai donc pris quelques photos!

 

 

Lacaze 2

Je vous avais promis les photos des collages  « Art textile AnnSan ». Et puis ma fille est arrivée avec un monceau de couture à faire. Comme elle participe à des vide grenier on lui donne quantité de vêtements et elle cherche à utiliser ceux qui lui plaisent. Cela suppose de nombreuses transformations/ ajustements car naturellement ils ne lui plaisent pas  tels qu’ils sont. D’une certaine façon c’est amusant car elle a un esprit inventif remarquable, le problème étant de réaliser ses idées avec le matériel disponible et ça prend un temps fou.

Elle est repartie avec sa famille et des tenues neuves pour l’été. Donc voilà les photos promises

En fait il y a deux artistes différentes qui réalisent les collages et leur style est très différent. Mais je suis certaine que vous puiserez des idées nouvelles.

 

La Fibre Occitane expose Desedamas

 Je n’ai pas eu le temps, la semaine dernière de vous raconter ma visite à la première  exposition organisée à Cugnaux par la Fibre  Occitane. La Mairie avait prêté  un lieu superbe, le Pôle Culturel  impressionnant bâtiment aux espaces immenses inondés de lumière.

Deux artistes espagnoles, les soeurs Cécilia et Mercè Gonzales, qui créent  sous le nom « Desedamas », ce qui signifie « Plus loin que la soie ».  Lire la suite

Tapis de jeu et de lecture

Après la publication de mon article sur les quilts d’enfants, j’ai reçu une très gentille lettre de Dany Michon. Elle me disait avoir créé et  réalisé un tapis de jeu pour les enfants de Roques. Un tapis qui sert de support lorsqu’on raconte des histoires aux enfants. Un tapis avec lequel on peut jouer – les jouets associés au tapis permettent de s’identifier à la scène.

Les photos m’ont enthousiasmée et je lui ai demandé si elle accepterait de partager son travail avec nous, ce qu’elle a gentiment accepté.

Et assez curieusement,  au même moment  mon amie Béatrice m’a montré des tapis de lecture réalisés pour les enfants qui viennent visiter la bibliothèque de l’ESCAL. Le but est le même: servir de support aux histoires qu’on leur raconte. Ces tapis ont été conçus et réalisés pas une des bénévoles de la médiathèque Chantal Pélissier.

Ce qui est tout à fait étonnant c’est que les deux artistes ont choisi le même thème, les 4 saisons. Les 4 panneaux de Chantal – un pour chaque saison- sont destinés à de très jeunes enfants. Naïfs, clairs  et parlants, ils sont réalisés avec une combinaison d’appliqué, de peinture et de broderie machine.

 

Et il y a d’autres images à découvrir en soulevant certaines parties du tableau (je suis certaines que c’est la partie que les enfants préfèrent).

Dany a rassemblé les saisons sur un seul tapis rond qui évoque par sa forme la ronde des heures et des saisons. Les images sont très élaborées: paysages, histoires, choisis en fonction de la saison. Heureusement il y a une roue qui permet de décoder tout cela et elle a même fourni les jouets qui vont avec et permettent d’animer les saynètes. Dommage que ce soit virtuel, je me mettrai bien au jeu moi aussi.

 

 

Les appliqués collés de Annie Lullie

L’invention de l’auto-collant double face qui se fixe au fer à repasser a révolutionné la technique de l’appliqué. On colle au fer  un des côtés du collant sur le tissu, on découpe la forme voulue, on la dispose sur le fond et on colle de nouveau. L’ensemble sera consolidé par  un point de broderie machine ou un matelassage machine également. Le travail fini n’aura demandé qu’une fraction du temps qu’aurait impliqué un appliqué traditionnel.

Je ne suis pas une fan de ces méthodes mais je reconnais qu’elles permettent de créer de fort belles choses. Les quilts flamboyants de Annie Lullie   en fournissent une preuve indiscutable. J’aime beaucoup ses courbes souples, ses couleurs éclatantes et pourtant harmonieuses. Voici ceux sur lesquels j’ai flashé

Whirpool Joy par Annie Lullie

Whirpool Joy par Annie Lullie

Flaming mandalas par Annie Lullie

Flaming mandalas par Annie Lullie

annie-lullie-rose-mandala

Rose Mandala par Annie Lullie

Color Play II par Annie Lullie

Color Play II par Annie Lullie

dancing-with-the-stars par Annie-Lullie

dancing-with-the-stars par Annie-Lullie

 

Les tissus Michael Miller

J’étais à la recherche de tissus originaux pour faire des patch de bébé et je suis tombée sur ce créateur que je ne connaissais pas vraiment, Michael Miller.

En fait Michael Miller n’existe pas vraiment. Il a été créé en 1999 par deux artistes aussi talentueux qu’obstinés Michael Steiner et Kathy Miller, deux parents unis non pas par le mariage mais par un respect par chacun de la créativité de l’autre.

Les débuts ont été difficiles. Ils avaient peu d’argent en dépit de l’aide de la famille et de divers emprunts et ne pouvaient donc payer le loyer d’un vrai bureau. L’appartement new-yorkais de Michael  abrita la compagnie et Kathy transforma la cuisine en atelier de dessin pendant que Michael  assurait  la vente dans le salon.
Peu à peu le succès vint. Lorsque la compagnie employa 20 personnes elle déménagea et s’installa 118 West 22nd street in New York City. dans des locaux dignes d’elle.

Ils travaillent dans des styles très divers. Depuis l’attendrissant style rétro qui nous ramène aux année d’après guerre

Michael Miller Fabric

Michael Miller Fabric

Michael Miller Fabric

Michael Miller Fabric

jusqu’à à un style résolument contemporain .

Michael Miller Fabric

Michael Miller Fabric

Michael Miller Fabric

Michael Miller Fabric

Colorés et dynamiques leurs tissus m’ont séduite.

Et naturellement j’ai craqué sur les tissus nostalgiques qui nous ramènent un Paris poétique et peut être disparu.

springtime-in-paris timeless-treasures-paris-collage-antique
timeless-treasures-letters-from-paris timeless-treasures-bonjour-paris
springtime-in-paris essentials-paris-ville

N’hésitez pas à aller faire un tour sur leur site:

http://www.michaelmillerfabrics.com