Archives pour la catégorie Quilts

Nénuphars

Les nénuphars avaient tellement envahi le bassin qu’ils avaient créé une véritable ile sur laquelle le héron venait se percher pour pêcher mes poissons.

Nous avons donc passé des jours et des jours à enlever des tonnes de racines  et, hélas aussi de nombreuses feuilles et fleurs. mais je ne me voyais pas patauger dans l’eau en Décembre.

Privée de fleurs véritables j’ai donc cherché à me consoler en admirant des fleurs en tissu.

Le nénuphar a inspiré de nombreux quilts utilisant toutes sortes de techniques: brodés, appliqués, piécés, travail de relief.

Peg Lindberg

Nénuphars de Ann Fahl

Le travail de relief est particulièrement favorable à cette fleur aux multiples pétales, surtout si on combine la fleur en relief et des feuilles en appliqué classique.

Voici un tuto pour vous apprendre à les faire. https://sewing.craftgossip.com/tutorial-gorgeous-water-lily-fabric/2012/01/15.

 

On peut aussi appliquer les fleurs sur un fond piécé . Le bargello ou même de simples losanges permettent d’imiter le miroitement de l’eau.

Monet par Jan Krentz

Et certaines artistes ont réalisé de véritables tableaux présentant les fleurs et leurs compagnons habituels, les poissons rouges.

Margret Simpson George

Et certaines artistes ont gardé uniquement la forme de la fleur pour réaliser des oeuvres spectaculaires  et abstraites

Linda Mc Gibbon

Des coeurs pour toutes saisons

Je vous avais préparé un article « spécial coeurs » pour la Saint Valentin. Mais mon mois de Février a été très chaotique en raison des problèmes de santé de mon mari suivis d’une opération. Maintenant tout va bien, il est entré en convalescence et je me suis demandé si je devais publier mon article ou le mettre de côté pour l’an prochain. Ensuite j’ai pensé que l’amour ne se limite pas au 14 Février, qu’on peut donner son coeur n’importe quand dans l’année  et j’ai décidé de le faire tout de même.
Celles qui font des coussins coeur pour les hôpitaux pourront s’inspirer  des modèles présentés.

Le thème a toujours inspiré les quilteuses. Et elles ont utilisé toutes les techniques disponibles pour les réaliser.

Le travail de bandes style log cabin

comme les coeurs de Danielle Michon

ou ceux d’une grand mère inconnue

Les carrés

Les triangles

Le Bargello. 

Je vous ai préparé quelques dessins pour vous montrer comment on peut réaliser un coeur spectaculaire à partir d’une combinaison de bandes Bargello. L’avantage étant qu’on peut faire d’emblée un grand médaillon

-1 On dessine un coeur  qui donnera le gabarit

-2 On prépare une série de bandes en créant le mouvement qu’on désire et on pose le gabarit dessus

3 On  découpe. Votre coeur est prêt

 

Retour au Bargello

L’autre jour une de mes élèves m’a dit qu’elle voulait faire un quilt en noir et blanc. Mais comme elle aime sortir des sentiers battus elle voudrait un motif différent quoique pas trop difficile à réaliser et  elle compte sur moi pour trouver une idée!

J’ai donc commencé à regarder des images en espérant y trouver l’inspiration et je suis tombée sur une série de Bargellos. Le Bargello est une technique relativement simple puisqu’il s’agit d’une variante du travail par bandes de type séminole. Il y a de ça 25 ou 30 ans il a fait fureur. On en voyait partout mais comme la passacaglia il y a quelques années il a fini par être victime de son propre succès et est tombé dans l’oubli.

C’est dommage parce qu’il permet de faire assez rapidement – tout se fait à la machine- des quilts spectaculaires et d’aspect très contemporain.  Et si on veut utiliser simplement sa capacité de créer des ondulations ou des effets de dégradés, on peut aussi l’utiliser comme fond pour des appliqués.

 

La seule difficulté réelle est dans le choix des couleurs!

Je vous montre quelques exemples allant du simple vers le compliqué

Même la variation la plus simple a un impact visuel étonnant.

Plus difficile, on se lance dans les courbes

On part maintenant dans les entrelacs

Naturellement  plus les entrelacs sont élaborés, plus la planification du quilt sera difficile.

Heureusement il existe quelques bons livres pour vous aider. Je vous  en montre un, il y en a d’autres

 

Arkansas

L’Arkansas  fait partie des états du Sud des Etats Unis. Son nom lui a été donné par les indiens Osages et Sioux qui le peuplaient.

Les paysages y sont très divers: des montagnes comme les monts Ozark ou les Whichita Mountains, des forêts denses et aussi des plaines dans lesquelles on cultivait le coton (et maintenant le soja et le riz).

Comme tous les états des Etats Unis il a été célébré par des blocs spécifiques. L’un porte tout simplement son nom – Arkansas .

Deux autres présentent la fleur et l’oiseau qui sont les emblèmes de l’état. Le Mockingbird, oiseau moqueur…. un oiseau qui imite les chants d’autres espèces d’oiseaux. Le Dogwood ( une abréviation pour Flowering Dogwood)  qui est la fleur du cornouiller.

Les quilteuses connaissent davantage l’Arkansas à travers un bloc traditionnel appelé Arkansas Traveler le voyageur de l’Arkansas.

Il existe plusieurs variations de ce bloc.

La plus simple et la plus ancienne provient de la fameuse « Ladies Art Company ». C’est une variation sur le classique bloc  noeud de cravate ou bobine.

Une variante a été créée en divisant simplement les triangles colorés  en 2

Une autre variation plus sophistiquée existe.

Combinée avec d’autres blocs elle a permis à Tina Davis de créer un très beau quilt

 

Une autre variation plus compliquée existe. On a simplement coloré les triangles qui séparent  les losanges, ce qui donne au bloc un aspect différent.

Qui dit voyageur dit routes et qui dit routes dit croisements. Les quilteuses l’ont prévu et ont nommé ce bloc  » Arkansas Crossroads » et bien sûr elles l’ont utilisé pour leurs quilts.

Et le voyageur sera guidé par l’étoile du Kansas

Comme à l’évidence une des vocations de l’état est le déplacement on a voulu aider davantage encore les touristes à voyager à travers l’état et  à découvrir sa beauté. On a donc  créé un Arkansas Quilt Trail » ,chemin spécifique jalonné de quilts.

Bienvenue en Arkansas

Animaux géants en piéçage papier

Jack the wolf

Je fouillais sur le net à la recherche d’une idée… l’installation en automne me donne toujours le cafard!

Et je suis tombée par hasard  sur un loup qui m’a enthousiasmée. En allant plus loin j’ai découvert qu’il avait été réalisé d’après un modèle de Violet Craft.

Elle a renouvelé le piéçage  papier en l’utilisant  pour faire de grandes pièces – de plus d’un mètre de côté.

Elle a créé ainsi toute  une série d’animaux loups, girafes  lions etc…  Vous pouvez acheter  les patrons sur Amazon (entre autres) .

 Je dois dire que j’ai été séduite par la beauté et l’originalité des oeuvres,  bien que le loup Wolf et sa copine Jackie  me semblent ses meilleures réussites.

Jackie

 

En voici quelques unes. Ca pourrait faire de superbes cadeaux de Noël… La taille des pièces permet d’avancer très vite et il est prévu de matelasser à la machine.

C’est la rentrée

Septembre marque la fin des vacances et la rentrée scolaire.  Cela représente parfois un soulagement pour les mamans qui vont enfin trouver le temps de se livrer à leur activité favorite: faire du patch.

Il existe relativement peu de dessins consacrés aux élèves  je n’en ai trouvé que deux, dont une série de dessins prévus pour la broderie machine qu montrent une Sue affairée se livrant à diverses activités scolaires

 

Il m’a donc semblé intéressant de me pencher sur un  très vieux classique du patch: « Little School House » La petite école.

Dés que les pionniers ont commencé à se regrouper en villages   ils ont cherché à créer des écoles.  Nos ancêtres savaient que l’apprentissage de la lecture et de l’écriture est la clé de la liberté  et permet ensuite l’ascension sociale  rêvée par tout bon américain.

Il n’était pas toujours facile d’avoir une école. Le bâtiment pouvait se construire assez aisément même s’il consistait souvent en une seule pièce dans laquelle tous les niveaux d’élèves se côtoyaient. Il était plus difficile d’avoir une institutrice et celle ci devait souvent se contenter de loger chez l’habitant.

Barbara Brackman  écrit dans  » Clues in the Calico » que le plus ancien bloc que l’on appelle Schoolhouse date de la fin du XIXème siècle – entre 1880 et 1890. Il a d’ailleurs reçu d’autres noms comme  « Old Kentucky Home » ou « Lincoln’s Log Cabin »

Schoolhouse or House in a Garden Maze, 1890 – 1892,

C’est Ruth Finley qui lui donne le nom  bien connu de « Little Red Schoolhouse » – la petite école rouge en 1929 .

J’ai retrouvé un  certains nombre de variations à partir du modèle. Dans plusieurs dessins, l’école est surmontée d’une petite construction contenant sans doute une cloche destinée à appeler les élèves.

« Dear Jane et Sentimental Stitches ont  revisité le bloc d’une façon très intéressante: le carré qui d’ordinaire contient la fenêtre est remplacé par un minibloc…..Elles ont créé 20 variations  à partir de l’école. l’ensemble est assez ancien ( 2013) et je ne suis pas certaine qu’il soit encore possible d’acheter les patrons – la version digitale n’est plus disponible, mais ils sont assez faciles à reconstituer et vous pouvez créer vos propres variations.

Le quilt réalisé par jeanne Bird vous donne une idée de l’effet d’ensemble.

 

Ruth Power

Les  feuilles comment à jaunir. L’automne n’est pas loin. Bonne année scolaire.

Des étoiles

J’ai été si fatiguée par une interminable « gastro » que je n’étais pas bonne à grand chose ces derniers temps. Pour animer un peu ma convalescence, et aussi en raison de la température extérieure qui n’incite pas aux promenades, j’ai  décidé de me remettre au dessin et de rééditer le dernier livre que La Louve avait publié en noir et blanc  » En suivant l’Etoile »
Elle avait insisté pour que je mette des gabarits pour chaque quilt – ce que je ne faisais pas jusque là- et finalement ça n’a pas été une bonne idée. On ne devrait pas forcer son talent: Ca a donné un livre assez creux et peu engageant qui, l’avènement de la couleur aidant ne s’est pas vendu.

J’ai donc entre pris de le réécrire complètement- et bien sûr en couleurs- pour m’amuser mais en espérant vous amuser aussi.

Ce livre comprenait très peu de photos qui d’ailleurs sont inutilisables du fait du passage au numérique. Si donc vous avez fait un quilt avec des étoiles et que vous voulez participer à cette création, je serai heureuse de les ajouter. Je précise qu’il faut de bonnes photos en haute définition ou suffisamment grandes pour qu’en les réduisant j’obtienne une définition bonne pour l’impression.

Je vous propose quelques exemples de quilts qui pourraient convenir. Naturellement ils proviennent des immenses mémoires du net et je ne les utiliserai donc pas ( il me faudrait l’autorisation de l’auteur). Bon été à vous toutes  même si ce n’est pas le temps idéal pour le patch!

 

Wombat quilts

Hortensias

J’ai passé le week- end dans le pays basque pour l’anniversaire d’une cousine. J’en ai profité pour aller flâner à Biarritz  et cela m’a permis de m’émerveiller de la splendeur des hortensias en fleurs. Il y en a partout, l’humidité du climat leur permet de se développer avec exubérance et de déployer leurs boules de couleur allant du blanc au violet en passant par le rose et le rouge. Ils montent à l’assaut des collines surplombant la plage et envahissent  les jardins.

Comme toutes les amoureuses du patch j’adore les fleurs qui sont une source d’inspiration infinie : piécées, appliquées, elle égaient des milliers de patch.

L’hortensia est relativement peu présent dans cette profusion: la nature de ses fleurs, composées de centaines de  fleurs plus petites le rend difficile à styliser.

Pourtant des  quilteuses audacieuses ont relevé le défi. La plupart se sont contentées d’intégrer des tissus imprimés d’hortensias dans leur quilt.

Certaines   ont d’ailleurs combiné des tissus imprimés d’hortensias pour le fond et    des applications  de motifs du même tissu.

D’autres ont  créé un bloc en stylisant la fleur. 

On peut aussi créer de très jolis tableaux en les mettant en bouquet.

 

Le pliage fonctionne aussi très bien. Quelques perles pour  ajouter du relief aux centres et le tour est joué!

Bref cette fleur somptueuse a permis de créer de nombreux quilts qui ne le sont pas moins.

Un coup d’oeil sur l’expo

Bonjour

L ‘exposition a commencé sous un ciel radieux et la température était si douce que nous avons pu faire le vernissage dans le jardin. Le maire d’Avignonet et la présidence de la délégation FP nous avaient fait la gentillesse de venir et les membres du club avaient déployé leurs talents culinaires pour les régaler.

La salle est petite mais remplie d’autant de quilts que nous avons pu en mettre. Tous ceux de ma collection bien sûr et aussi quelques pièces faites par moi pour garnir les grilles – les femmes victoriennes voyaient grand et la plupart des quilts n’auraient pas tenu sur les grilles. j’ai réalisé avec horreur que mes quilts datant d’une trentaine d’années commençaient d’ailleurs à faire partie des antiquités!

Des visiteurs passionnés qui ont regardé tous les détails posé des tas de question. La plus fréquente est  » savez – vous d’où vient le quilt et qui l’a fait », question que j’ai du malheureusement laisser sans réponse puisque ces quilts avaient atterri chez les brocanteurs après avoir été sans doute dédaignés par les personnes qui en avaient hérité! Avec moi, avec nous ils ont retrouvé une famille qui les apprécie à leur juste valeur.

Voici quelques photos prises en vitesse, j’essaierai d’en prendre d’autres bien qu’on nous ait promis le déluge pour ce week end et nous en avons eu un bel aperçu hier!

2 exceptions: deux quilts anglais

3 femmes, trois styles complètement différents