Archives pour la catégorie Non classé

Memorial Quilt

Beaucoup de décès autour de moi en ce moment! Plusieurs en particulier parmi mes plus anciennes amies du patch. Ca m’a amenée à me pencher sur un aspect du quilt rarement évoqué- le Memorial Quilt, le quilt du souvenir.

Lorsqu’un proche décède nous devons gérer les possessions qu’il laisse, et en particulier ses vêtements. C’est toujours un moment difficile. Il faut mettre dans des cartons les vêtements en bon état qu’il a portés, les apporter à une œuvre de charité et ensuite affronter le vide des armoires.

Le quilt nous permet de sublimer notre chagrin de façon créative tout en préservant la présence et la mémoire de celui que nous avons perdu. Nous pouvons utiliser certains de ses vêtements parmi les plus usés pour faire un quilt. Ces vêtements-là, nous ne pourrions sans doute pas les donner à quelqu’un d’autre et, du fait de leur usure même, ils sont chargés de sa présence plus que les autres.

Le quilt peut être fait tout simplement à partir de certains tissus

Les robes d’une maman : je me souviens des circonstances dans lesquelles elle les portait et ça ramène à la surface des souvenirs heureux.

Les robes de maman

Les chemises de papa. Un quilt sobre comme le matériau utilisé!

Les chemises et pochettes de papa

Les cravates sont souvent d’autant plus appréciées qu’elles sont faites de tissus précieux.

les cravates de papa

Certains rassemblent  des images familières et les combinent avec les tissus de vêtements

A mon petit garçon

Certains- souvent des tee shirts- rappellent une activité qui lui était chère.

Certains comportent des photos qui permettent d’identifier  les auteurs du quilt et/ ou  la personne dont on veut se souvenir.

Faites une couverture dans laquelle vous pourrez vous envelopper en regardant la télé. Enveloppez vous de sa présence et de son amour, cela vous aidera à guérir.

Patchwork en Espagne

Le soleil  est plutôt capricieux cette année.  Certains jours, ici, je me crois de nouveau en hiver et je ressors les pulls mais ce n’est pas le cas en Espagne! A malaga ils auraient même plutôt trop chaud!

À Alhaurin de la Torre, dans la province de Malaga, Andalousie, en Espagne, les habitants ont construit, dans les rues, un toit en tissu, avec du matériel recyclé, pour s’abriter de la chaleur (environ 45°), et créer de l’ombre.Astucieux n’est-ce pas!

Pâques

Lorsque j’étais enfant, j’attendais avec impatience le jour de Pâques. Ce jour là, les cloches – silencieuses depuis le Vendredi Saint, jour de la mort du Christ- sonnaient à toute volée. On me disait qu’elles étaient parties à Rome et elles revenaient chargées d’oeufs qu’elles semaient sur leur passage.

L’idée de cloches volantes m’enchantait.  Et la chasse aux oeufs était accompagnée de ce bruit joyeux que j’aimais presque autant que le chocolat.

Lorsque nous sommes arrivés aux USA j’ai découvert le lapin de Pâques. Une tradition apportée en Amérique par les Hollandais venus s’installer en Pennsylvanie. On ne sait pas trop d’où vient cette tradition qui remonte aux années 1600. D’après Adolf Holtzmann, un spécialiste de la mythologie, le lièvre était l’animal favori de la déesse germanique du printemps Ostara. Le nom Ostara étant la version allemande de l’anglo-saxon Eostre d’où vient le mot Easter (Pâques). Mais comment expliquer la relation entre la déesse, le lièvre devenu un lapin parce que plus courant  en Pennsylvanie) et les œufs de Pâques?

D’après la légende, Ostara se déplaçait dans une voiture tirée par des lièvres. Son travail consistait à réchauffer la terre pour la préparer à se réveiller après la longue période froide d’hiver. Un jour la déesse ne se réveilla pas à temps et lorsqu’ enfin elle sortit du lit elle le fit avec 2 mois de retard et constata avec horreur que la terre était encore glacée et couverte de neige.

Elle se précipita dans sa voiture et les lièvres se mirent à galoper à travers les terres gelées. Sur leur passage, la neige fondait et les fleurs poussaient. Les arbres et les buissons reverdissaient et se couvraient de fleurs. Soudain elle vit sur le sol un oisillon blessé. Ses ailes avaient été gelées et brisées par le froid. Elle le prit dans ses bras pour le réchauffer et le changea en lapin couvert de fourrure pour qu’il n’ait plus jamais froid. Cependant il conserva les caractéristiques d’un oiseau c’est à dire qu’il était capable de pondre des œufs. Et pour remercier la déesse de l’avoir sauvé il pondit des œufs de toutes les couleurs pour son festival de printemps… C’est pour cela que les lapins de Pâques sont capables de pondre des œufs.

Aujourd’hui on a réduit les cloches au silence sous prétexte que leur bruit dérangeait les gens et choquait les membres d’autres religions. Elles ne vont plus à Rome chercher leurs œufs et ne les sèment plus dans les jardins pendant leur voyage de retour. Le lapin a pris le relais et permet aux enfants de continuer à chasser les œufs qu’ils ont cachés sous les buissons des jardins. Mais je regretterai toujours la musique des cloches de mon enfance.

Pâques n’a pas inspiré les quilteuses autant que Noël, même s’il existe des dizaines de patch représentant des lapins ou des paniers pleins d’oeufs. J’en ai sélectionné quelques uns pour vous. Ostara a adopté un camion qui épargne les pattes de ses lièvres!  Mais il me semble que le thème mériterait d’être retravaillé par les artistes!


J’ai aimé tout particulièrement le travail de pliage permettant de créer un oeuf en relief.

J’ai vu que la symbolique biblique était très peu représentée, mais j’ai aimé ce magnifique  scrap quilt représentant la croix

Il pleut

Le temps devient de plus en plus capricieux et en ce moment nous avons droit à des torrents de pluie.  Dans certaines régions les rues et maisons sont inondées. A Ornans, par exemple la Loue déborde et envahit tout!
Malgré tout la pluie a inspiré les quilteuses.

Certaines ont réalisé des « scrap quilts » imitant le rideau de pluie qui inonde les champs

ou elles ont créé des quilts représentant les gouttes qui tombent

D’autres ont été inspirées par les parapluies

Et naturellement  d’innombrables dessins de Sunbonnet représentent la célèbre fillette protégée par son parapluie…

Neige

 

 

 

 

L’hiver est là avec son cortège de froid de verglas et de neige. Personnellement je n’aime la neige que lorsque je la vois très loin sur les montagnes.

Lorsqu’elle vient chez moi ça me complique trop la vie.

Mais si je n’aime pas la neige , je trouve que le flocon de neige est une source d’inspiration merveilleuse pour les quilteuses. Une seule difficulté: les flocons de neige ont obligatoirement 6 branches ce qui oblige à travailler des formes hexagonales.

 

Par exemple ce quilt et son bloc.

Le piéçage papier rend les assemblages bien plus faciles.

Voici un autre exemple beaucoup plus difficile à exécuter et le triangle qui permet de l’exécuter

Snowflakes, designed by Barbara Fiedler and Sherri Driver.

autre bloc  généreusement partagé

https://fr.scribd.com/doc/50648287/Patchwork-Quilting-Snowflakes

Là aussi  l’auteur du dessin partage généreusement le patron avec vous. Vous pouvez télécharger le PDF sur https://www.isewfree.com/free-quilt-pattern-snowflake-6/

On  peut aussi  tricher un peu et utiliser des motifs d’étoiles pour faire un  » quilt d’hiver ». Ce sont les coloris choisi qui donnent un sentiment d’hiver et de froid.

On peut aussi, comme moi, tricher et faire des flocons avec des morceaux de guipure. Ils seront ensuite  appliqués sur le fond.

 

 

 

 

Bonne année

Je voulais un quilt très spécial pour vous souhaiter une bonne année 2021…. année que j’espère meilleure que la précédente, pleine de réunions amicales, sans peur de l’autre, sans masque pour nous séparer de son sourire.

Et j’ai trouvé pour vous un quilt un peu ancien mais très extraordinaire de l’artiste japonaise  Mihoko Tanaka. Ce quilt, nommé «A Happy New Year, « Kado-Matu » in the Rising Sun» ( Kado-Matu au soleil levant) a été exposé à Houston en 2016 lors d’ une exposition organisée par l’association japonaise des instructeurs.

Notez le merveilleux usage du tissu texturé qui sert de fond et montre des phénix en vol – un symbole de mort et de renaissance parfaitement adapté au sujet et à notre temps. Car tel le phénix nous devons nous envoler et construire un monde nouveau, un monde qui ne craindra pas la mort puisqu’après la mort vient la renaissance.

Kado- Matu est un arrangement floral destiné à souhaiter bonheur et bénédiction lors de la nouvelle année. Il peut mesurer de 30,5 cm  à 3 m  de haut et on le place à la porte des maisons pendant les vacances du nouvel an. On peut le comparer à notre sapin de Noël.  Le titre du quilt joue sans doute sur ce « soleil levant » qui se lève sur la nouvelle année mais qui est aussi l’autre nom que l’on donne au Japon. Et le quilt lui même est plein de symboles  qui parlent sans doute immédiatement à un japonais et nous sont un peu étrangers . Les espèces de tuyaux du centre   sont-ils des flûtes ou autre chose par exemple? Moi , ils me font penser à des tuyaux d’orgue!

 Il existe hélas peu de photos de ce quit mémorable,  c’est pourquoi j’ai ajouté toutes les photos de détails pour que vous puissiez vous émerveiller du travail.

Puzzle

L’  autre jour je suis tombée par hasard sur l’image d’un quilt qui a attiré mon attention :il me semblait allier simplicité et originalité.   Le concept semblait simple… des carrés  et des losanges, séparés par des bandes et  répartis de façon irrégulière sur la surface. Le tout était posé en biais ( je dirais un angle de 30°)  ce qui lui donnait du mouvement.

Mais à y regarder de plus près la construction était beaucoup plus savante qu’on pouvait le croire. Je me suis amusée à  faire une simulation.

Pour que ce soit plus facile à voir j’ai mis les blocs droits et vous voyez tout de suite que l’aspect général est beaucoup plus rigide.

Les blocs sont séparés par des bandes  Les bandes placées entre les blocs  ont la longueur d’un carré et la largeur d’une moitié  de bloc et j’ai ajouté quelques traits pour que vous repériez leur emplacement. Cela vous donne des repères pour décaler les carré et les losanges.

Le quilt a été prévu dans des rouges et des noirs/ gris, mais vous pouvez puiser dans vos chutes et faire un « scrap quilt ».

Sur l’original la  bande faisait un tiers de la largeur du bloc. Ca permettait d’avoir un aspect plus irrégulier mais il n’y avait pas de repère aussi net pour décaler les bandes. Je crois qu’on peut bien s’amuser avec ce patron, en tout cas, je vous le souhaite.

Moulin à vent

Le Lauragais est un pays de vent. le moindre prétexte lui est bon pour souffler en tempête et on dit même que nous avons 8 vents différents correspondant aux différentes directions de la rose des vents. Un jour sans vent est un cadeau du ciel. On dit qu’ à Villefranche de Lauragais il n’y a dans toute l’année que 68 jours qu’on puisse considérer comme « sans vent » ce qui ne signifie pas qu’une brise légère n’anime pas ces jours là!

C’est pour cette raison que je me suis toujours intéressée au traditionnel « windmill » , le bloc moulin à vents. Le bloc de base est très facile à faire- 8 triangles  dans 2 couleurs contrastées- bien qu’il soit parfois délicat de faire coïncider exactement les pointes.

Mais comme le vent ce patron de base a plus d’un tout dans son sac et peut donner lieu à de multiples variations tout en restant facile à exécuter. C’est donc le patron idéal pour un été nonchalant! On peut s’amuser avec les couleurs et le résultat est très gai

La variation la plus simple consiste à diviser certains triangles en 2

La variation double  moulin permet de faire facilement des quilts intéressants

On peut aussi faire varier la taille des blocs à l’intérieur d’un même quilt Le quilt de Jodie est très intéressant à ce point de vue quoique, à mon sens, il aurait mérité qu’elle utilise des imprimés un peu plus contrastés

Mais naturellement les créatrices ne se sont pas arrêtées là
L’introduction de courbes modifie complètement l’aspect du bloc

On peut aussi utiliser les pliages japonais pour obtenir l’effet « moulin »

En combinant avec d’autres formes on peut obtenir des effets intéressants

 

J’ajoute une photo de détail pour que vous puissiez admirer la construction du bloc

Et puis on peut s’écarter complètement du bloc traditionnel …

 

ou même faire vrais moulins avec ou sans le bloc

Amusez-vous bien

Retour au Bargello

L’autre jour une de mes élèves m’a dit qu’elle voulait faire un quilt en noir et blanc. Mais comme elle aime sortir des sentiers battus elle voudrait un motif différent quoique pas trop difficile à réaliser et  elle compte sur moi pour trouver une idée!

J’ai donc commencé à regarder des images en espérant y trouver l’inspiration et je suis tombée sur une série de Bargellos. Le Bargello est une technique relativement simple puisqu’il s’agit d’une variante du travail par bandes de type séminole. Il y a de ça 25 ou 30 ans il a fait fureur. On en voyait partout mais comme la passacaglia il y a quelques années il a fini par être victime de son propre succès et est tombé dans l’oubli.

C’est dommage parce qu’il permet de faire assez rapidement – tout se fait à la machine- des quilts spectaculaires et d’aspect très contemporain.  Et si on veut utiliser simplement sa capacité de créer des ondulations ou des effets de dégradés, on peut aussi l’utiliser comme fond pour des appliqués.

 

La seule difficulté réelle est dans le choix des couleurs!

Je vous montre quelques exemples allant du simple vers le compliqué

Même la variation la plus simple a un impact visuel étonnant.

Plus difficile, on se lance dans les courbes

On part maintenant dans les entrelacs

Naturellement  plus les entrelacs sont élaborés, plus la planification du quilt sera difficile.

Heureusement il existe quelques bons livres pour vous aider. Je vous  en montre un, il y en a d’autres

 

Envie de fuir?

Toutes ces histoires de confinement, masques etc  me donnent une seule envie: fuir, fuir loin de toute cette incohérence, de toutes ces contraintes.
J’ai donc commencé à rêver d’espace et de liberté. Et où est-on plus libre que sur un bateau au milieu de l’océan. Bon vous me direz il y a des tempêtes etc. Oui mais c’est  la nature qui parle, pas un paltoquet de fonctionnaire en mal de paperasse qui éprouve le besoin d’ en ajouter à la montagne de paperasses qui existent déjà.

Je vous propose donc de vous évader avec moi. Vous préférerez peut être rester à terre, je vous ai donc prévu des modèles de bateau à réaliser dans la tranquillité de votre maison.

Voici quelques modèles simples et classiques si vous vous sentez d’humeur « paresseuse » ou que vous voulez aller vite.

Le dernier est amusant. L’effet de vague est obtenu grâce à un croquet géant de même nuance que la mer

Simples aussi des modèles exécutés en piéçage papier

j’ai beaucoup aimé le deuxième qui  réussit à créer un effet de courbe très vivant

Un peu plus compliqué avec une coque arrondie pour le voilier

Des modèles fantaisie comme

Un bateau de croisière

ou des bateaux en papier si vous n’avez sous la main que le bassin des Tuileries (ou d’ailleurs)

ou pourquoi pas un yatch

Quelques tableaux élaborés pour celles qui se sentent inspirées

Et si vous décidez d’aller voir s’il existe encore un monde nouveau à découvrir, je vous suggère le May Flower

Bon vent