Quelques oiseaux

Depuis des années les oiseaux font leur nid sur la poutre d’une pièce inoccupée de l’annexe. Et tous les ans j’ai eu la joie de voir les petits éclore et grandir puis s’envoler.

Cette année les nids ont été occupés de nouveau  et les femelles ont pondu. Malheureusement un quelconque prédateur a dû s’y attaquer parce que  plusieurs  nids ont été bousculés, certains sont tombés sur le sol, les oeufs  se sont dispersés et ont été abandonnés.  Un seul nid est resté intact. Le couple l’a installé dans le coin improbable d’un placard resté ouvert, au milieu des tasses et des bols. Il va d’ailleurs que je songe à le protéger car il est accessible aux terribles prédateurs que sont les chats.

Cela m’a incitée à rechercher pour vous quelques modèles d’oiseaux. Sur un quilt ils sont nettement moins vulnérables tout en conservant leur charme et leur beauté.

Les oiseaux sont souvent difficiles à réaliser en appliqué: ils comportent des tas de courbes et de petits morceaux. Pourtant je possède deux superbes échantillons réalisés par les Tent Maker du Caire

L’oiseau se prête aussi à la broderie -surtout à la peinture à l’aiguille. J’avais eu le coup de coeur pour ceux là dans un vide grenier.

Mais l’idéal est d’utiliser la méthode sur papier:  elle permet de les réaliser rapidement et facilement. Voici quelques exemples.

 Le site « Pieced by number.com »  en propose plusieurs:

 En voici d’autres proposés par « Squeek Crafts »

On peut même ajouter une touche comique.

N’est-il pas mignon avec sa cape, son bonnet et ses bottes? Il est paré pour l’hiver prochain.

Les américains ont attribué un oiseau à chacun de leurs états. Ce sont les « State Birds »

Je vous propose bien sûr l’oiseau de l’Oklahoma qui porte le nom bizarre de « Scissor tailed fly-catcher » en raison de la forme de sa queue et sans doute aussi parce qu’il est un redoutable prédateur d’insecte. A droite, la version sur papier de l’oiseau.

Et pour terminer un quilt . Il vous montre    28 des  » State Birds » appliqués et non piécés papier plus naturellement l’Aigle qui est l’emblème du pays.

Lone star: un nouveau look

De nombreuses quilteuses ont envie de voir autre chose que les patrons classiques cent fois reproduits. Pourtant ces patrons si classiques n’ont pas dit leur dernier mot et on peut leur donner un aspect totalement différent.

C’est ainsi que je suis tombée sur l’image d’un quilt réalisé pour une tombola à partir d’un modèle de Jan Krentz’ trouvé dans son livre « Lone Star Quilts and Beyond.

http://maggiemayquilts.blogspot.fr

J’ai été séduite par ce centre en spirale et je vous en ai dessiné le modèle.

L’étoile est plus difficile à réaliser que l’étoile classique parce que tous les losanges sont différents.
Je vous ai donc fait le schéma losange par losange pour que vous puissiez réaliser chacune des branches sans vous tromper dans les couleurs.

Bonne chance

Nous sommes SDF!

Bonjour

 

Parmi les visiteuses de l’expo de Nailloux plusieurs ont exprimé le désir de venir prolonger le contact et bavarder encore avec nous. Etant donné mon horreur des paperasses et des formalités je leur ai simplement donné notre adresse et les dates de réunions sans me soucier d’avoir leurs coordonnées à elles.
Or on vient de me prévenir que la mairie va faire des travaux dans la salle et qu’elle sera fermée jusqu’à la fin de Mai.  Nous cherchons une solution de remplacement, si vous faites partie des personnes concernées, contactez-moi s’il vous plaît par mail ou téléphone ( les deux sont sur le blog)

Après l’Expo

Eh bien voilà, c’est fini, nous avons décroché hier soir et les murs de l’ESCAL semblaient bien nus sans nos quilts. Même les papas qui accompagnaient leurs enfants au judo l’ont noté et ont exprimé leurs regrets.

Nous avons beaucoup apprécié le lieu qui permet de bien voir les patchs et de prendre du recul, ce qui n’est pas le cas partout. Et les responsables de la médiathèques ont été adorables avec nous, nous apportant une aide souriante, amicale et efficace qui a rendu cette quinzaine très agréable.

Plusieurs classes ont visité l’expo et j’ai été émerveillée de leur intérêt et de leur remarques. Ils ont posé des questions pertinentes et c’était vraiment intéressant de dialoguer avec eux. Certes ils ont préféré le figuratif: l’arbre, le quilt aux chats, les indiens. Le dernier jour ils ont même pu voir les quilts d’enfant qui vont faire partie de la prochaine animation de la médiatièque et là aussi ils ont commenté et aimé.

Les quilts ont tous plu, mais quelques uns semblent avoir fait l’unanimité. Je vous les donne dans le désordre:

Ceux de mon amie Doreen sont parmi les gagnants avec leurs couleurs vibrantes et la maîtrise des tissus qui la caractérisent.

Les Bargello ornés ont attiré l’attention aussi, surtout celui de Claude dont les couleurs printanières et l’application de coquelicots en yoyo ont séduit tout le monde ( hélas la photo est un peu sur-exposée)

Le petit panneau aux sapins que nous avions réalisé pour Noël a beaucoup amusé ainsi que le quilt aux chats que vous connaissez bien.

Et la Chanson de Tessa avec son ombre mélancolique a été très appréciée.

Des rencontres sympathiques, la joie de bavarder avec les membres d’autres clubs ont achevé de justifier le travail, les déplacements et le temps consacrés à cette exposition que l’ESCAL ne demande qu’à renouveler.

Dans les bois de Chaville

Les bouleversements climatiques nuisent à la plus emblématique des fleurs, le muguet. Autrefois elle fleurissait juste en ce début de Mai apportant avec elle la promesse de la douceur du temps et de l’éclosion printanière. Maintenant il fleurit beaucoup plus tôt et le premier Mai ne voit souvent dans nos jardins que des clochettes fanées.

Il me semble aussi que la tradition en est passée. on associe de plus en plus le premier Mai au jour férié dû à la fête du travail et de moins en moins à l’échange romantique de porte bonheurs. il m’a donc semblé nécessaire de renouer avec la tradition en vous envoyant plein de muguet pour cette fête.

Il n’existe plus guère de cartes aussi romantiques que celles que je vous propose, mais vous en avez peut être trouvé une dans votre grenier, ou choisi une version plus moderne chez votre buraliste.

Le muguet n’est pas très utilisé en patch. Ses minuscules clochettes le rendent difficile à réaliser. J’ai pourtant trouvé la reproduction d’un ancien modèle  dans un ancien index de quilt.

http://www.quiltindex.org

Et quelques artistes ont créé de superbes pièces comportant du muguet  en broderie

Par contre il a été abondamment utilisé pour décorer toutes sortes d’objets comme ce vase de porcelaine d’Irina Zaytceva.

J’espère donc que demain matin vous prendrez votre petit déjeuner dans une tasse décorée pour l’occasion.  Nous n’utilisons plus guère ces ravissants objets de porcelaine bien que certains pensent que le café a bien meilleur goût lorsqu’il est servi dans une tasse de porcelaine. Au club il y a plusieurs de ces convaincues et pour éviter une mutinerie j’ai dû repêcher  quelques tasses  dans mes réserves – heureusement elles se sont contentées de porcelaine blanche.

Et en savourant votre thé ou votre café vous contemplerez cet extraordinaire oeuf de porcelaine fabriqué il y a bien longtemps par les artistes russes.

Si votre bien aimé est suffisamment riche il pourrait peut être vous offrir une de ces broches anciennes que vous pourriez porter chaque fois que vous désirez être particulièrement élégante.

broche en diamants vendue à Christie's

Quel que soit votre choix, je vous souhaite un premier mai parfumé et plein de joie.

L’expo de Nailloux

C’est parti. Nous avons passé la journée d’hier à accrocher. Heureusement que Jean Luc et Maurice étaient venus nous aider. Ils ont témoigné d’autant de patience que de compétence.

Nous nous sommes arrangées pour qu’il y ait une permanence tous les jours ( sauf le dimanche et le 1 Mai) de 10h à midi et de 14 h à 18 heures et nous serons heureuses de vous accueillir.

N’oubliez pas le vernissage ce soir à 5 heures.

Voici quelques photos d’ensemble pour vous donner une idée…

 

 

Pâques

Pâques est tout proche.  Cette fête coïncide plus ou moins avec l’équinoxe de printemps et elle consacre le renouveau de la nature et le début de ce printemps tout autant que la renaissance du Christ.

Pour célébrer ce renouveau la plupart des peuples ont utilisé l’oeuf,  symbole de la germination et des naissances à venir. Vidé et peint comme on le fait en Europe de l’Est ou en chocolat enveloppé de papier brillant et coloré  il participe à toutes les fêtes. Cet oeuf ou plutôt ces oeufs vont être accrochés aux branches d’un arbre ou cachés dans le jardin pour que les enfants puissent se livrer à une chasse aux oeufs.

Le lapin  est un autre symbole de fécondité et de renouveau  et c’est aussi un messager.  Il nous vient de haute Allemagne  (Osterhase) . Une jolie légende lui est attaché: une femme pauvre, ne pouvant offrir de douceurs à ses enfants, décora des œufs qu’elle cacha dans le jardin. Les enfants, apercevant un lapin, crurent que celui-ci avait pondu les œufs.

Une autre tradition du lièvre de Pâques vient de Saxe et est attachée au culte de la déesse Eostre (Eastre). c’est d’ailleurs le nom de cette déesse qui est à l’origine du mot anglais Easter qui désigne Pâques. Le lièvre était l’animal emblématique de la déesse  et  il est resté associé aux fêtes de Pâques. De même, dans les traditions celtiques et scandinaves, le lièvre était le symbole de la déesse mèreLes immigrants allemands apportèrent avec eux cette tradition qui s’est répandue aux Etats Unis avant de revenir en Europe. 


Toutes ces traditions ont inspiré les quilteuses. Le lièvre est le grand favori. Il y a peu d’ouvrages consacrés à l’arbre, probablement parce que des oeufs de patchwork ont été réalisés puis accrochés dans l’arbre véritable 

Hare looking at you by Karen Brow

Les oeufs peuvent aussi être accrochés dans l‘arbre de Pâques.  Cette tradition aussi est d’origine allemande. Elle est moins répandue que les autres du fait sans doute qu’il n’y a pas de chasse à l’oeuf pour les enfants. Mais l’arbre de Pâques constitue une bien jolie décoration dont il serait dommage de se priver. Le terme  » arbre » est un peu  excessif. On utilise généralement une branche dépourvue de feuilles ( souvent du saule ou du noisetier) que l’on plante dans un vase avant de la décorer d’oeufs vidés et peints.

Lorsque j’étais enfant la tradition du lapin n’avait pas encore triomphé et j’étais tout à fait sûre que les oeufs que j’allais chercher dans le jardin avaient été apportés par les cloches.

Cette tradition des cloches est purement catholique. Elle vient de ce que le jeudi Saint,  les cloches cessent de sonner en signe de deuil. Dans les églises l’autel est vide et dépouillé  et les chrétiens accompagnent le Christ dans sa longue marche vers  Gethsémani. Pour expliquer l’absence de sonnerie pendant cette période, on a dit longtemps aux enfants que les cloches partaient à Rome. Le Pape les bénissait avant leur retour.
Le dimanche de Pâques les cloches recommencent à sonner à toute volée  pour annoncer la résurrection du Christ et célébrer notre joie. Et les oeufs qu’elles sèment le long de leur route témoignent de cette joie retrouvée.

Le dimanche de Pâques les enfants vont ramasser les oeufs cachés dans le jardin. Regardez comme Sunbonnet Sue a été gâtée. Elle en a trouvé une pleine brouette.

Quelle que soit votre tradition n’oubliez pas le cadeau qui nous est fait par l’univers lorsque l’équinoxe nous annonce qu’il y aura un nouveau printemps, une nouvelle récolte pour nous nourrir, de nouveaux petits dans les troupeaux et dans nos foyers.

Exposition de Leguevin

L’autre jour j’ai été faire un tour  à l’exposition de Léguevin. Le village a été très bien restauré, trop peut être à mon goût. J’ai à peine reconnu la rue principale que nous traversions régulièrement mon mari et moi il y a si longtemps lorsque nous allions voir ses parents dans le Gers.

La Halle Piquot est un espace superbe, superbement restauré, très bien éclairée par une  verrière et particulièrement adapté à une exposition de patchwork.

Une série d’ouvrages très bien faits, de ravissantes broderies, une expo de qualité. Je n’aime pas vraiment commenter les quilts, je préfère simplement regarder et savourer leur beauté. Mais pour vous, comme d’habitude j’ai pris quelques photos au hasard pour vous donner envie de visiter la prochaine expo organisée par ce club dynamique.

Quilts à base de deux blocs

Une des méthodes les plus simples pour faire un quilt original est de combiner deux blocs.

Naturellement les deux blocs doivent avoir la même taille. Et il faut aussi vérifier si , une fois posés côte à côte, ils  créeront un dessin intéressant. Si vous maîtrisez un logiciel de dessin ce n’est pas difficile: vous pouvez faire  tous les essais que vous voudrez. Sinon vous pouvez  faire une simulation papier en dessinant les deux blocs plusieurs fois et en les posant côte à côte  pour  voir le résultat.

Le club  fait plusieurs essais de ce genre. Le premier permettait expérimenter à la fois les combinaisons de blocs et une gamme colorée inhabituelle à base de turquoise et de beige. L’avantage étant que le quilt terminé comporte une série de tissus différents qui le rendent plus vivant.

Un autre a été réalisé récemment à partir de blocs qui étaient restés dans les tiroirs. Les blocs  jaune vif et noir étaient un peu trop exubérants pour être utilisé seuls. Les étoiles  bleu marine l’ont tempéré ainsi que la bordure assortie aux étoiles.

J’avais moi aussi tenté l’aventure en essayant cette fois de combiner trois blocs dans une gamme de couleurs que j’utilise rarement. J’ai aimé le résultat  même si ce style et ces couleurs ne sont pas parmi mes favoris.

Une autre façon d’utiliser deux blocs est  de les placer à l’intérieur l’un de l’autre: un petit bloc constitue le centre et est encadré par un plus grand. On peut d’ailleurs utiliser deux fois le même bloc en modifiant la taille et en ajoutant quelques variations au grand bloc de façon à éviter de créer de grandes plages vides.  Cette solution est très pratique lorsqu’on veut travailler vite tout en donnant une certaine sophistication à l’ouvrage. Et le résultat est souvent spectaculaire.

http://porchswingquilts.blogspot.fr/2015/01/catching-rays-porch-swing-quilts-pattern.html

Voilà le printemps

bloc MarsAvec le printemps revient le désir de faire des quilts gais et fleuris qui s’accordent à la saison.
J’avais vu sur le net cette amusante combinaison de bandes qui peut se faire rapidement avec de gros morceaux  et j’en ai créé une variation à base de tissus à fleurs.

Le carré lui même fait 24 cm de côté. je vous le donne à dimension mais il est très facile à dessiner.

le gabarit du bloc

le gabarit du bloc

Une fois vos blocs faits vous pouvez les tourner de façon à obtenir une combinaison qui vous plaise…. Plus il y aura de blocs, plus le nombre de variations disponibles augmentera.

carré Mars combi1

carré Mars combi2

 

Une peu de matelassage machine et hop votre quilt est terminé. Je recommanderais ce modèle pour les quilts d’enfants. S’ils les traînent partout dans la maison vous  les regarderez faire avec sérénité puisqu’à n’importe quel moment vous pourrez faire un autre patch lorsque celui là  sera usé.
Amusez-vous bien