L’automne est là

Les arbres ont tardé à perdre leurs feuilles cette année mais le vent d’autan de ces derniers jours s’est chargé de les nettoyer.

Les modèles de feuilles sont nombreux. Piécés ou appliqués ils permettent de faire aisément des quilts spectaculaires. Et toutes les nuances de vert, brun, roux  ou jaune peuvent être employées.

Certaines aiment les alignements sages,

ou moins sages

autumn leaves d’ Anna ( Suède)

d’autres préfèrent les faire tourbillonner.

On peut aussi les combiner avec d’autres blocs
Ce quilt astucieux combine 4 petits blocs de feuilles et un bloc alternatif  décoré d’angles colorés…. un système analogue à celui qu’on utilise pour les chaînes irlandaises mais dont l’effet est indéniable.

 Ce quilt magnifique   créé pour les « Assiniboine Circle Quilter’s » utilise une combinaison de carrés et de feuilles avec une grande maîtrise de la couleur

ou les réaliser en « positif négatif ». Là aussi une combinaison astucieuse de carrés et de triangles  formant alternativement les feuilles ou le fond

Les applications permettent aussi de très belles créations  très simples

ou plus sophistiquées

Bref les feuilles n’ont pas fini de vous séduire  ou de vous étonner

 

Lévriers

Entre des problèmes administratifs à régler et un peu de patch je n’ai pas eu le temps d’ajouter des photos.

En fait je voulais terminer un panneau mural que j’avais commencé . Au départ je svais que je voulais consacrer ce panneau aux lévriers. Et puis j’ ai décidé d’en profiter pour faire des ombres chinoises. C’est une de mes passions récurrents , j’avais déjà utilisé le procédé sur deux quilt : La chanson de Tessa et le quilt aux chats. J’aime l’effet produit par ces silhouettes qui se détachent sur un fond.  De plus j’avais trouvé sur le net des dessins polynésiens représentnt des lévriers noirs sur fond blanc. C’était sans doute  une impression de type batik, j’ai utilisé l’appliqué machine qui se prête mieux à la décoration de fonds piécés.

Et des lévriers en ombre chinoise  permettent  de célébrer tout particulièrement les lévriers noirs. Comme le savent tous les amoureux des animaux les animaux noirs – chiens ou chats – ont beaucoup plus de mal que les autres à trouver des adoptants.

Voilà le résultat de mes efforts! J’aime bien le résultat obtenu .

Birmingham 2017

Il semble que vous ayez apprécié Sidayala. Voici donc les photos de l’exposition de Birmingham. C’est encore à mon amie Doreen que je suis redevable de ces images qu’elle m’a envoyées sur CD.
Inutile donc de préciser que nous en aurons pour plusieurs semaines à épuiser ces richesses.

Un style et un esprit très différents de Sidayala mais des oeuvres de grande qualité. Doreen a une préférence pour le contemporain et les photos reflètent ses coups de coeur.

Carrelages Arabes

Comme je vous l’ai déjà dit les Tent Makers du Caire exposaient à Sidayala.

Comme d’habitude des appliqués fascinants avec une profusion d’oiseaux et de branches…

mais aussi de nombreuses pièces directement inspirées par la géométrie traditionnelle des carrelages arabes.

Depuis des siècles les arabes ont développé ces dessins, j’en avais photographié  à l’Alhambra de Grenade. Au début le gardien avait été très agacé de me voir déplacer les cordes de protection pour avoir une meilleure prise de vue. Impossible de lui expliquer ce que je voulais, je ne parle pas espagnol. Mais il a vite compris que mon but n’était pas d’endommager ces précieuses reliques et il nous a accompagné de salle en salle pour me faciliter  les choses. Et puis j’ai trouvé un livre donnant le secret de ces dessins répétitifs et complexes, « Arabic Geometrical Pattern & Design « par J. Bourgoin et ils ont inspiré plusieurs de mes quilts.

Comme ces dessins sont prévus pour décorer des carreaux qui seront ensuite juxtaposés les « raccords » sont prévus et les blocs s’assembleront facilement. Il suffit de jouer sur la couleur pour personnaliser votre quilt.

Il  existe d’autres livres sur le sujet (sans compter des articles sur internet) et je ne saurais trop vous conseiller   de vous en servir. Certains dessins sont très simples, d’autres très compliqués et vous pouvez trouver le motif qui conviendra le mieux à vos talents et à vos intentions.

Voici par exemple un modèle relativement simple trouvé sur internet. Le carré de base résulte d’une simple « division par 4 ».
Mais le jeu de couleurs et la disposition des carrés terminés donne une impression de sophistication. Le blanc unifie l’ensemble et met en valeur les couleurs employées.

Siyadala ( fin)

Voici les dernières photos.  Le soleil se couche sur l’exposition.
Encore des styles très variés et des idées originales!

Et la Passacaglia a conquis aussi l’Afrique du Sud!

 

 

 

Le Siyadala Quilt Festival à Port Elizabeth Afrique du Sud

Mon amie Doreen vient de me faire parvenir une série de photos incroyables prises lors d’un festivl organisé par les quilteuses d’Afrique du Sud – le Siyadala Quilt Festival de Port  Elisabeth. Ce festival est un des grands évènements du quilt en Afrique du Sud . Cette année il a eu lieu dans un endroit magnifique,  le Collegiate High School pour filles.

Une série de merveilles réalisées par les meilleur(e)s artistes d’Afrique du Sud . Il y avait aussi un département réservé aux  » Tent Makers du Caire » dont je vous ai déjà parlé  et dont le merveilleux travail est justement reconnu.  (http://www.patchwork-perles-broderies.com/blog/wp-admin/post.php?post=1936&action=edit)

Lire la suite

Odd Fellow’s chain pattern

L’autre jour je suis tombée sur ce vieux dessin au nom bizarre (on pourrait traduire par  » la chaîne du drôle de gars ») .L’historienne Barbara Brackman, estime c’est un  bloc très ancien, probablement antérieur à 1895. On le rencontre souvent dans les quilts anciens et lorsque les blocs sont assemblés on obtient des motifs secondaires intéressants . Et la sophistication du résultat n’est pas à la mesure de la difficulté d’exécution.

En fait ce bloc est une variation de la fameuse « Etoile dans une étoile »

Au départ il y a une simple étoile à 8 branches, le genre d’étoile que nous avons toutes faite lorsque nous débutions.
Cette étoile a semblé simplette à nos grand mères et elles ont décidé de l’orner un peu. Un des moyens utilisé a été de mettre une étoile plus petite à l’intérieur de la première. Et on obtient le fameux bloc : étoile dans l’étoile ( Star in a Star)

Cet aspect est déjà plus intéressant mais les triangles et carrés extérieurs ont semblé bien vides. Pour le décorer une couturière a décidé d’orner ces morceaux unis en utilisant les mêmes éléments que ceux qu’elle avait utilisé pour l’étoile centrale. Odd Fellow’s Chain était né. La version simplifiée ne comporte que les ornements extérieurs – l’étoile centrale ayant été supprimée.

La façon la plus simple d’utiliser le bloc est de faire une juxtaposition directe des carrés :

Mais cette simplicité n’exclut pas la fantaisie: en variant les placements de couleur on peut obtenir des résultats tout à fait différents

On peut aussi jouer aux poupées russes et pousser le système étoile dans l’étoile encore plus loin en ajoutant une nouvelle étoile autour des deux premières.

Voici un quilt réalisé à partir de cette variation.

On pourrait  continuer ainsi et ajouter d’autres étoiles autour de celle-là. Mais dans ce cas il faut prévoir une étoile centrale assez petite puisque chaque étoile ajoutée a une taille double de la précédente.

Nénuphars

Les nénuphars du bassin sont en pleine floraison et j’admire chaque jour une fois de plus cette fleur qui a été une telle source d’inspiration pour Monet . Les grenouilles  et les poissons les adorent aussi, ils  se cachent sous les feuilles  et ça leur fait de l’ombre.

Le nénuphar peut être utilisé de tas de façons:

brodé, appliqué, peint.

On peut aussi fabriquer des ornements de table en utilisant

du papier ou des pétales séparés que l’on réunit ensuite

 

 

Les quilteuses aussi ont été inspirées

par ces larges feuilles arrondies

faciles à réaliser et ces gros pétales qui ,

une fois superposés donnent

un relief étonnant au travail.

Il y a quelques années je vous avais déjà proposé quantité de photos qui l’illustraient,

Nénuphars

mais j’ ai trouvé de nouvelles interprétations du thème ,

Certaines sont très originales . Celle de Sonya   utilise astucieusement un tissu déjà imprimé

Celle de Aardvark-Quilts-Borealis est si sytlisée qu’on ne reconnait pas vraiment la fleur mais le quilt est très beau

plus quelques dessins

Une magnifique composition comportant nénuphars et poissons des éditions « Dover »

dont naturellement un dessin de Nancy Cabot publié dans le Chicago Tribune de Décembre 1940


et aussi un dessin de matelassage pour celles qui aiment matelasser main…